samedi 4 février 2017

GRIMAULT du Breuil

1. — GRIMAULT (Pierre), procureur en la châtellenie de Limalonges, né vers 1645, était le frère de Catherine Grimault, épouse de Jean Caillabeuf, sieur de la Coutardière, et de Moïse Grimault, présent à son inhumation, le 27 octobre 1709 à Mairé-Lévescault. Il fut l'époux de Jeanne Tribot, dont il eut : 1) Anne, qui épousa, le 20 juin 1688, devant Surreau, notaire à Civray, Jean Minot, veuf d'Antoinette Baillot, fils de Jacques et de Marguerite Chopin (v. MINOT en Savigné).
Il fut l'époux de Marie Dallidet, dont il eut : 2) Louise, baptisée le 14 avril 1683 à Mairé-Lévescault. 3) Jeanne-Marie, baptisée le 22 septembre 1688 à Mairé-Lévescault, qui épousa, le 13 août 1715, à Mairé-Lévescault, Charles Ratault, sieur des Marais, chevaucheur de l'écurie du roi. 4) Catherine, qui épousa, le 28 janvier 1711, à Mairé-Lévescault, Jacob Guény, sieur de la Braudière, maître chirurgien, fils des feux Abraham et Marguerite Brigidier. 5) Pierre, qui suit.
2. — GRIMAULT (Pierre), sieur du Breuil, avocat en parlement, juge lieutenant accesseur du marquisat de Chef-Boutonne et capitaine du château, chasse, eaux et forêts dudit marquisat, fut baptisé le 27 août 1691 à Mairé-Lévescault et épousa, par contrat du 8 juillet 1726 , devant Fruchet, notaire à Montignac-Charente, et par cérémonie du même jour à Marcillac-Lanville, Marie André, fille de Pierre, conseiller du roi, et de Marie Couronneau. Il fut par la suite avocat au siège royal de Civray (1764), ayant eu : 1 ) Louis Alexis, qui suit. 2) Gabriel Moïse, notaire, épousa, le 23 mai 1764, à Limalonges, Marie-Élisabeth Bonisseau, fille de Daniel, maître apothicaire, et de feue Jeanne Guillaud. 3) Marie-Catherine, qui épousa, par contrat du 28 avril 1762, à Ruffec, Jean Brothier, sieur de Chambes. 4) Marie-Anne, née vers 1740 et inhumée le 4 mars 1792 à Aigre, qui avait épousé, le 1er juillet 1767, à Saint-Fraigne, son cousin germain Jean André, notaire, fils de Maurice, négociant, et de Marie Faure.
3. — GRIMAULT du Breuil (Louis Alexis), baptisé le 11 octobre 1727 à Aigre, qui était commandant à la brigade de maréchaussée à la résidence de Chef-Boutonne, paroisse Saint-Charles de Javarzay, lorsqu'il épousa, le 8 janvier 1759, Marguerite Radégonde Ogier, fille de feu Mathurin, sieur de Grandchamps, notaire et procureur fiscal de la baronnie de Vareille-Sommières, et de feue Jeanne Françoise Gaillard.

vendredi 11 novembre 2016

ROUGIER (Savigné)

§ Ier.
1. — ROUGIER (Jean), né vers 1664, fut l'époux de Renée Desleuris, dont il eut : 1) Pierre, qui suit. 2) Jean, rapporté en § IV. 3) Suzanne, née vers 1700 et inhumée le 19 octobre 1770 à Savigné, qui y avait épousé, le 21 juillet 1723, Louis Rousseau, fils de Nicolas et de Marie Quincarlet (mes ancêtres). 4) Charles, baptisé le 6 mai 1705 à Blanzay, qui fut inhumé sans alliance ni postérité le 19 janvier 1732 à Savigné. 5) Jean, né vers 1712, qui épousa, le 11 mai 1757, à Savigné, Françoise Brouillet, fille de Jean et d'Antoinette Moreau.
Veuf, il se remaria, le 12 février 1727, à Savigné, à Gabrielle Brunet, veuve de François Mallet, puis, le 25 juin 1732, audit lieu, à Marie Deroche, veuve en secondes noces de Jean Morisset, fille de François et de Catherine Olivet. Il fut inhumé le 10 février 1734 à Savigné.
2. — ROUGIER (Pierre), né vers 1699, qui épousa, le 21 juillet 1723, à Savigné, Julienne Rousseau, fille de Nicolas et de Marie Quincarlet, dont il eut : 1) Jean, baptisé le 25 avril 1724 à Savigné. 2) Jeanne, baptisée le 27 août 1726 à Savigné, qui y épousa, le 16 février 1746, Jean Pasquet, fils de Jean et d'Anne Baudin. Elle fut inhumée le 15 février 1747 à Blanzay. 3) François, baptisé le 25 juillet 1728 à Savigné.
Veuf, il se remaria, le 13 juin 1729, audit lieu, à Jeanne Provost, fille d'Antoine et d'Antoinette Verron. Il fut inhumé le 24 novembre 1746 à Savigné, ayant eu du second lit : 4) Catherine, baptisée le 6 août 1730 à Savigné, où elle fut inhumée sans alliance le 28 décembre 1790. 5) Marie, baptisée le 31 juillet 1732 à Savigné. 6) Jean, baptisé le 23 novembre 1734 à Savigné. 7) Antoinette, baptisée le 7 avril 1737 à Savigné, qui y épousa, le 8 juin 1763, François Rogeon, fils de Nicolas et de Marie Robin. Elle mourut le 20 nivôse de l'an VII (9 janvier 1799) à Champniers. 8) Pierre, qui suit. 9) autre Pierre, rapporté en § II. 10) Marie, baptisée le 13 janvier 1745 à Savigné, qui y épousa, le 18 mai 1763, Pierre Rogeon, fils de Pierre et de Jeanne Lucquiaud. Elle fut inhumée le 24 septembre 1792 à Savigné.
3. — ROUGIER (Pierre), cultivateur, baptisé le 16 avril 1741 à Savigné, y épousa, le 18 mai 1763, Marie Goursaud, fille d'Antoine et de Marie Rogeon. Il mourut le 19 avril 1816 à Savigné, ayant eu : 1) François, baptisé le 23 septembre 1764 à Savigné et inhumée le 29 juillet 1769 audit lieu. 2) Françoise, baptisée le 8 octobre 1766 à Savigné. 3) Pierre, baptisé le 30 janvier 1769 à Savigné. 4) autre Françoise, baptisée le 10 octobre 1771 à Savigné, qui y épousa, le 10 nivôse de l'an II, Jean Vallade, fils de Jean et de Jeanne Simonnet. Veuve, elle s'y remaria, le 20 prairial de l'an IX, Pierre Chauveau, cultivateur, veuf de Marie Moreau, fils de Jean et d'Anne Texereau. 5) Marie, baptisée le 17 février 1773 à Savigné. 6) autre Pierre, baptisé le 16 mars 1779 à Savigné. 7) Catherine, baptisée le 28 mai 1784 à Savigné, qui y épousa, le 30 brumaire de l'an XII, François Chauveau, fils de Jean et d'Anne Texereau. 8) autre Françoise, baptisée le 8 juillet 1789 à Savigné et décédée le 17 mai 1857 audit lieu, qui y avait épousé, le 18 janvier 1815, Pierre Rogeon, propriétaire, fils de Pierre et de Marie Braud.
§ II.
3. — ROUGIER (Pierre), fils de Pierre et de Jeanne Provost (2e degré, § Ier.), né vers 1742, épousa, le 10 février 1777, à Savigné, Françoise Brault, fille de Jean et de Jeanne Minereau. Il fut inhumé le 16 août 1785 à Savigné, ayant eu : 1) Pierre, baptisé le 1er janvier 1778 à Savigné. 2) Marguerite, baptisée le 9 mai 1781 à Savigné, qui épousa, le 30 nivôse de l'an VII, à Civray, Pierre Granger, domestique, fils de Jean et de Jeanne Bertrand. 3) Jacques, baptisé le 10 janvier 1784 à Savigné. 4) Jean, qui suit.
4. — ROUGIER (Jean), baptisé le 30 juin 1785 à Savigné, épousa, le 3 octobre 1814, à Saint-Pierre-d'Exideuil, Jeanne Denieuil, fille de Jean et de Jeanne Gibier. Il mourut le 3 août 1857 à Saint-Pierre-d'Exideuil, ayant eu : 1) Marie, née le 12 février 1816 à Saint-Pierre-d'Exideuil, qui y épousa, le 5 février 1838, Pierre-Étienne Gibier, fils d'Étienne et de Françoise Moreau. Veuve, elle se remaria, le 15 février 1860, à Voulême, à Pierre Servant, veuf de Jeanne Desangle, fils de Jean et de Marie Sicault, où elle mourut le 30 septembre 1893. 2) François, qui suit. 3) Pierre, rapporté en § III. 4) Jeanne, née le 28 décembre 1823 à Saint-Pierre-d'Exideuil et décédée le 15 mars 1898 audit lieu, qui y avait épousé, le 4 avril 1842, Jean Gibier, fils d'Étienne et de Françoise Moreau. 5) Jean, né le 9 octobre 1826 à Saint-Pierre-d'Exideuil et décédé le 29 septembre 1890 audit lieu, qui y avait épousé, le 2 mars 1859, Henriette Dijonneau, fille de François, charron, et de Jeanne Pichot. De leur union, ils eurent : a) Jean, né le 3 novembre 1862 à Saint-Pierre-d'Exideuil et décédé le 24 janvier 1868 audit lieu. b) Marie-Henriette, née le 31 août 1865 à Saint-Pierre-d'Exideuil et décédée le 21 septembre suivant audit lieu. c) Marie-Madeleine, née le 30 octobre 1867 à Saint-Pierre-d'Exideuil.
5. — ROUGIER (François),  né le 18 octobre 1818 à Saint-Pierre-d'Exideuil, épousa, le 3 décembre 1845, à Voulême, Marie-Radégonde Berton, fille de Pierre et d'Antoinette Bonnin. Il fut par la suite fermier à Verteuil (Charente). De leur union, ils eurent : 1) François, né le 24 novembre 1846 à Saint-Pierre-d'Exideuil et décédé le 17 mai 1847 audit lieu. 2) François Xavier, cultivateur à Verteuil, né le 31 mars 1848 à Saint-Pierre-d'Exideuil. 3) Aimée, née le 1er mai 1850 à Saint-Pierre-d'Exideuil. 4) Alexandre, né le 7 janvier 1853 à Saint-Pierre-d'Exideuil. 5) Célestin, cultivateur à Verteuil, né le 19 mai 1855 à Saint-Pierre-d'Exideuil, qui épousa, le 15 février 1890, à Voulême, Marie-Louise Roucher, fille de Pierre, cultivateur, et de Julie Bonnin. De leur union, ils eurent : a) Eugène René, né le 22 décembre 1891 à Verteuil. b) Marie-Eugénie, née le 10 avril 1892 à Verteuil, qui mourut le 10 novembre 1978 à Ruffec. c) Henri, né le 31 mai 1893 à Verteuil. d) Henriette, née le 11 septembre 1895 à Verteuil, qui mourut le 27 avril 1984 à Saint-Martin-d'Entraigues. 6) Florentin, né le 13 avril 1857 à Saint-Pierre-d'Exideuil, épousa, le 8 septembre 1888, à Chenon, Marie-Estelle Régnier, fille de Louis, cultivateur, et d'Anne Mallo. Veuf, il était garde particulier à Verteuil lorsqu'il épousa, le 26 juin 1893, à Salles-de-Villefagnan, Célestine Gobaud, fille de Barthélémy, boulanger, et de Marie Robin. De ses unions, il eut : a) Olga Radégonde Adèle, née le 22 décembre 1891 à Verteuil, qui y épousa, le 23 février 1914, Clément Cormenier. b) Louis Alexandre Barthélémy, du second lit, né le 3 juillet 1894 à Verteuil, qui épousa, le 5 février 1921, à Ruffec, Marie-Louise Rouhaud. c) Marie-Louise, née le 11 septembre 1895 à Verteuil. d) Sincère Florentin Xavier, né le 9 septembre 1898 à Verteuil, qui épousa, le 21 août 1926, à Ciezaubon, Madeleine-Léonard Moinard. e) Élie-Fernand-Pierre, né le 4 août 1900 à Verteuil, qui épousa, le 24 mars 1926, à Angoulême, Marguerite Ardouiller. 7) Eugène, né le 1er novembre 1860 à Saint-Pierre-d'Exideuil et décédé le 15 avril 1868 audit lieu.
§ III.
5. — ROUGIER (Pierre), fils puîné de Jean et de Jeanne Denieuil (4e degré, § II.), né le 25 mars 1821 à Saint-Pierre-d'Exideuil et mort le 19 avril 1898 audit lieu, qui avait épousé, le 12 octobre 1842, à Savigné, Jeanne Moreau, fille de François et de Marie Bernardeau. De leur union, ils eurent : 1) Marie, née le 24 juillet 1845 à Saint-Pierre-d'Exideuil. 2) Julie, née le 28 octobre 1848 à Saint-Pierre-d'Exideuil. 3) Jeanne, née le 9 septembre 1850 à Saint-Pierre-d'Exideuil. 3) Jean-Léon, qui suit. 4) Pierre, cultivateur, né le 14 février 1856 à Saint-Pierre-d'Exideuil, qui y épousa, le 25 janvier 1882, Félicité Moreau, fils de Pierre-Étienne et de Marie Debenest. De leur union, ils eurent : a) Pierre-François, né le 27 septembre 1885 à Saint-Pierre-d'Exideuil, qui y épousa, le 24 août 1912, Blanche Albertine Rousseau, fille de Joseph et d'Eugénie Compagnon. b) Alexandre Marcel, né le 6 février 1895 à Saint-Pierre-d'Exideuil. 5) Justin ou Gustave, instituteur à Fresnes en 1900 puis employé audit lieu en 1901, né le 21 septembre 1857 à Saint-Pierre-d'Exideuil. 6) Marie-Hélène, née le 27 juillet 1860 Payroux et décédée le 16 octobre 1861 audit lieu. 7) Eugène, né le 25 septembre 1862 à Payroux, qui était professeur au lycée Henri IV demeurait à Paris, rue des Boulangers, lorsqu'il épousa, le 21 avril 1900, à Salles-de-Villefagnan, Victorine Gobaud, fille de Barthélémy, boulanger, et de Marie Robin. De leur union, ils eurent : a) Maurice-Jean-Eugène, né le 4 mai 1901 à Paris, 5e arrondissement, qui épousa, le 14 septembre 1932, à Saint-Pierre-d'Exideuil, Anne-Marie Gallais. Il mourut le 15 mars 1993 à Ruffec. 8) Marie-Eugénie, née le 30 avril 1866 à Payroux, qui épousa, le 17 novembre 1884, à Saint-Pierre-d'Exideuil, Pierre-Étienne Moreau, fils de Pierre-Étienne et de Marie Debenest.
6. — ROUGIER (Jean-Léon), cultivateur, né le 31 mai 1853 à Saint-Pierre-d'Exideuil, qui y épousa, le 22 septembre 1886, Juliette Montagne, fils de Jacques et de Jeanne Bouhier. De leur union, ils eurent : 1) Eugène, né le 29 juillet 1887 à Saint-Pierre-d'Exideuil, qui y épousa, le 13 avril 1912, Clémentine Augustine Saunier, fille d'Auguste et de Joséphine Trillaud. 2) Jean-Léon, né le 31 janvier 1891 à Saint-Pierre-d'Exideuil. 3) Marcel, né le 26 septembre 1894 à Saint-Pierre-d'Exideuil.
§ IV.
2. — ROUGIER (Jean), fils puîné de Jean et de Renée Desleuris (1er degré, § Ier.), né vers 1700, épousa, le 12 février 1727, à Savigné, Jeanne Mallet, fille de François et de Gabrielle Brunet. Il fut inhumé le 21 décembre 1743 à Savigné, ayant eu : 1) Jean, qui suit. 2) Pierre, baptisé le 24 septembre 1734 à Savigné. 3) Marie, baptisée le 20 février 1737 à Savigné, qui y épousa, le 14 juin 1769, René Coirat, fils de feu Pierre et Antoinette Ferrier. 4) Jeanne, baptisée le 15 novembre 1743 à Savigné.
3. — ROUGIER (Jean), baptisé le 28 novembre 1731 à Savigné, y épousa, le 19 janvier 1761, Marie Grimault, dont il eut : 1) Jean, qui suit.
Veuf, il se remaria, le 13 octobre 1766, à Savigné, à Françoise Pressac, fille de Pierre et de Françoise Houllier, dont il eut : 2) Françoise, baptisée le 21 août 1767 à Savigné, qui y épousa, le 31 janvier 1791, Antoine Guillaud, fils de Pierre et de Magdeleine Pressac. Veuve, elle se remaria, le 13 octobre 1795, audit lieu, à Pierre Lucquiaud, fils de Jean et de Catherine Bouyer, et y mourut le 18 février 1818. 3) Jacques, baptisé le 18 septembre 1769 à Savigné. 4) Charles, baptisé le même jour audit lieu. 5) Louis, baptisé le 4 juillet 1777 à Savigné, où il fut inhumé le 2 décembre 1779. 6) Jean, baptisé le 22 septembre 1783 à Savigné.
4. — ROUGIER (Jean), baptisé le 24 octobre 1761 à Savigné, épousa, le 23 vendémiaire de l'an III, à Marnay, Marie Coulombeau, dont il eut : 1) Marie-Radégonde, décédée le 3 octobre 1801 à Savigné à l'âge de 20 mois. 2) Pierre, qui suit.
5. — ROUGIER (Pierre), cultivateur, né le 25 prairial de l'an XIII à Savigné, qui y épousa, le 29 avril 1833, Anne Moreau, fille d'André et de Jeanne Vallade, dont il eut : 1) Françoise, née le 22 mai 1835 à Savigné. 2) Louis, né le 19 mars 1838 à Savigné. 3) autre Louis, né le 1er décembre 1839 à Savigné. 4) Françoise, cultivatrice, née le 11 avril 1841 à Savigné, qui y épousa, le 16 novembre 1864, François Dinet, métayer, fils d'Antoine et de Marie-Anne Moreau. Elle mourut le 20 mars 1911 à Blanzay. 5) Louise, née le 30 mai 1844 à Savigné. 6) autre Louise, née le 24 octobre 1845 à Savigné. 7) Pierre, né le 7 septembre 1851 à Savigné.

jeudi 3 novembre 2016

LELONG de la Fragnée

§ Ier.
1. — LELONG (N.), fut le père de : 1) François Gautier, qui suit. 2) Marguerite, née vers 1696 et inhumée le 2 janvier 1767 à Salles-de-Villefagnan (Charente), qui avait épousé Jean Arnault, procureur fiscal au marquisat de Ruffec. 3) Joseph, rapporté en § II.
2. — LELONG (François Gautier), né vers 1698, conseiller du roi et son lieutenant civil et criminel dans l'élection de Saint-Maixent, épousa, le 12 août 1723, à Saint-Léger de Saint-Maixent, Catherine Brunet, fille de Jacques, sieur de Sors, et de Catherie Agier (v. AGIER). Il fut inhumé le 27 janvier 1753 dans le grand cimetière dudit lieu à l'âge de 55 ans, ayant eu : 1) Marie-Anne, qui épousa, le 17 août 1745, à Saint-Maixent, Georges Richard Sauzeau, avocat au siège royal de cette ville, fils de Pierre, ancien maire perpétuel, et de Marie-Anne Greffier. 2) Joseph François, lieutenant en l'élection de Saint-Maixent, qui y épousa, le 22 mai 1758, Louise Catherine Vaslet des Guibertières. De leur union, ils eurent : a) Pierre Armand, né vers 1765 à Saint-Maixent et décédé le 1er février 1856 à Poitiers, en qualité de conseiller honoraire et doyen de la cour impériale de cette ville, avait épousé Marie-Thérèse Rouget de l'Isle. 3) François Gautier, baptisé le 17 février 1729 à Saint-Maixent. 4) René, baptisé le 22 août 1730 à Saint-Maixent. 5) Pierre, baptisé le 22 août 1737 à Saint-Maixent. 6) Joseph Marie, baptisé le 3 août 1739 à Saint-Maixent, qui épousa, le 17 janvier 1769 audit lieu, Marie Élisabeth Aurain, fils de Charles, bourgeois, et de Marie-Catherine Servant. De leur union, ils eurent : a) Marie Catherine, qui épousa, le 9 septembre 1788, à Saint-Maixent, Georges Joseph Sauzeau, avocat au parlement et au siège royal de Saint-Maixent, fils de Georges Richard et de Marie-Anne Lelong. b) Marie-Victoire, baptisée le 21 août 1774 à Saint-Saturnin de Saint-Maixent. 7) Louis, baptisé le 11 septembre 1743 à Saint-Maixent.
§ II. branche de la Fragnée
2. — LELONG (Joseph)sieur de la Fragnée, qui épousa, le 12 août 1733, à Civray, Magdeleine Rivaud, en présence de François Gautier Lelong, son frère, de Jean Arnault,  et de Marguerite Lelong, son beau-frère et sa soeur. De leur union, ils eurent : 1) Jean-François, qui suit. 2) Anne Marguerite, née le 26 mai 1736 à Civray. 3) Anne Magdeleine, baptisée le 10 octobre 1741 à Civray et morte le 15 fructidor de l'an II au même lieu, qui y avait épousé, le 11 octobre 1769, Charles Gabriel Crescent Desmier, sieur du Roc, de la Rémigère et du Montet, fils de Pierre Charles et de Marie-Madeleine Geneviève Crescente Bricault. 4) Jean-Philippe, baptisé le 12 septembre 1744 à Civray, qui épousa, le 5 septembre 1770, à Saint-Savin de Poitiers, Marie-Jeanne Fradin, fille de Pierre-Olivier et de Marie Brucelle, dont il eut : a) Marie, baptisée le 9 mars 1773 à Civray. b) Olivier, baptisé le 29 octobre 1775 à Civray. c) Amélie, baptisée le 19 mars 1777 à Civray. d) Marie-Anne, baptisé le 4 octobre 1779 à Civray. 5) Marie-Anne Françoise, baptisée le 25 octobre 1745 à Civray. 6) Anne Angélique, baptisée le 9 janvier 1747 à Civray et inhumée le 20 mai 1773 au même lieu.
3. — LELONG (Jean-François), conseiller du roi et son procureur au siège royal de Civray, baptisé le 16 mai 1734 à Civray et décédé le 13 frimaire de l'an III audit lieu, qui y avait épousé, le 12 avril 1769, audit lieu, Marie-Gabrielle Élisabeth Bricault, fille de Charles, sieur de Verneuil, et de Marie-Anne Barbier. De leur union, ils eurent : 1) Charles, baptisé le 7 mars 1770 à Civray. 2) Marie-Anne, baptisé le 9 mai 1772 à Civray.

mercredi 2 novembre 2016

BOURLOTON (Civray)

Individus isolés

BOURLOTON (Pierre), fut l'époux d'Anne Pineau (qui se remaria à Moïse Manson), dont il eut : 1) Anne, baptisée le 3 avril 1622 à Civray, qui avait épousé Antoine Ferron. Elle fut inhumée le 5 avril 1693 au cimetière du Charnier de Civray, en présence de Joseph Dilot, son gendre, et de Gabriel Manson, son frère. 2) Honoré, baptisé le 8 décembre 1625 à Civray. 3) Guillaume, baptisé le 5 décembre 1627 à Civray.
BOURLOTON (Antoine), né vers 1630, fut inhumé le 5 décembre 1712 à l'âge de 72 ans. Il avait épousé, le 22 juin 1670, à Pliboux, Jeanne Amy, puis, le 16 juillet 1696, à Saint-Pierre-d'Exideuil, Charlotte Saunier. Du premier lit, il eut : 1) François, qui suit. 2) Antoine, né vers 1674 et inhumé le 24 février 1678  à Pliboux. 3) Jean, baptisé le 10 avril 1682 à Genouillé.
BOURLOTON (François), fils du précédent, baptisé le 29 mars 1671 à Genouillé, qui fut l'époux de 1°) Marguerite Gourjaud, puis, 2°) Marie Arnaud, et enfin 3°) Jeanne Bobin. Il fut inhumé le 22 mars 1712 à Voulême, ayant eu : 1) Marie, du premier lit, née vers 1697, qui épousa, le 5 août 1715, à Savigné, François Delafond, fils de feu Pierre, sieur du Peu, et de Jeanne Brun. Elle y fut inhumée le 16 mars 1729. 2) Pierre, du deuxième lit, qui suit. 3) Marie, du troisième lit, baptisée le 9 juillet 1704 à Voulême. 4) Anne, née vers 1709, qui épousa, le 21 juin 1730, à Saint-Macoux, Pierre Cadier, fils de Jean et de Magdeleine Rousseau. Elle fut inhumée le 14 mars 1731 à Voulême. 5) Antoine, baptisé le 13 mars 1712 à Voulême.
BOURLOTON (Pierre), fils du précédent, né vers 1702, épousa, 1°) par contrat du 13 avril 1725, à Civray, et par cérémonie du 6 juin suivant, à Savigné, Marie Ollivet, fille de feu Jean et de Suzanne Colas, puis, 2°) en janvier 1733, à la Chapelle-Bâton, Marie Condac, veuve de Gaspard Baudin, et enfin 3°) par contrat du 25 mars 1738, à Civray, Jeanne Delaclie. Du premier lit, il eut : 1) Jean, baptisé le 19 juin 1729 à Savigné. 2) Pierre, baptisé ledit jour audit lieu. 3) Jeanne, baptisée le 23 décembre 1731 à Savigné.
BOURLOTON (Charles), du Moulin de Ris, né vers 1649, fut inhumé le 6 octobre 1689 au cimetière de Voulême, en présence d'Antoine et de Jeanne Bourloton, de Marie Robert, de Gabriel Mestayer et autres.
BOURLOTON (Pierre), fut l'époux de Jeanne Boulard, dont il eut : 1) Pierre, baptisé le 3 mai 1665, à Civray, venait de la paroisse de Saint-Macoux, lorsqu'il épousa, le 10 janvier 1689 à Charlesbourg (Québec), Anne Renaud, fille de Mathurin et de Marie Pelletier. Il fut inhumé le 9 mars 1753 à Chambly. De leur union, ils eurent : a) Charles Joseph, baptisé le 16 mars 1714 à Québec et inhumé le 10 août suivant audit lieu. b) Pierre, son jumeau, baptisé le même jour et inhumé le 19 juillet suivant audit lieu. c) un garçon né sans vie le même jour et inhumé à Québec. d) Marie-Charlotte, baptisé le 20 juin 1716 à Québec, qui avait épousé Jean Spagnolini.
BOURLOTON (Jeanne), née vers 1662, fut inhumée le 9 avril 1712 à Saint-Saviol, à l'âge de 50 ans.
BOURLOTON (Paul), fut l'époux de Jeanne Guillemochon, dont il eut : 1) Catherine, baptisée le 8 octobre 1662 à Civray, qui fut inhumée le 16 novembre 1714 à Saint-Saviol, à l'âge de 52 ans. Elle avait épousé, le 2 juillet 1685, à Civray, Jean Serin, marchand au village de Berin, veuf de Madeleine Épinoux, qui mariait leur fille Jeanne, par contrat du 25 avril 1714, devant Deloume, notaire aux Adjots, à Pierre Martin, farinier au moulin de Chebessier, à Taizé-Aizie, veuf de Marie Espinoux. 2) Marie, baptisée le 1er novembre 1665 à Civray et inhumée le 24 octobre 1668 audit lieu. 3) Françoise, baptisée le 1er juillet 1668 à Civray.
BOURLOTON (François), épousa, le 7 janvier 1670, à Civray, Marie Orger, en présence, notamment, de Guillaume Bourloton et de Suzanne Drouhault. De leur union, ils eurent : 1) François, baptisé le 12 avril 1671 à Civray. 2) Marguerite, baptisée le 21 janvier 1674 à Civray et inhumée le 18 mars 1694 audit lieu. 3) Jean, baptisé le 23 juin 1680 à Civray.
BOURLOTON (Jean), épousa Charlotte Mazarat, né vers 1625 et inhumée le 18 février 1670 à Civray, dont il eut : 1) Françoise, baptisée le 18 août 1652 à Civray, qui y épousa, le 26 avril 1688, Jean Bouchet, veuf de Jeanne Cante. 2) Marie, baptisé le 26 février 1661 à Civray, qui y épousa, le 3 juillet 1690, Louis Moreau, fils de Gaspard et de Jeanne Renault. 3) Jeanne, baptisée le 13 avril 1664 à Civray. 4) Charles, journalier, baptisé le 25 septembre 1667 à Civray, qui y épousa, le 25 janvier 1703, Françoise Brunet, fille de feu Michel et de Françoise Pissard. Veuf, il se remariait, le 29 janvier 1705, à Louise Degout, servante de Julien Garreau, laboureur.
BOURLOTON (François), épousa Marie Jacquiaud, dont il eut : 1) François, qui épousa, le 27 juin 1718, à Civray, Françoise Orger, fille de François et de Marguerite Roux.
BOURLOTON (Sébastienne), née vers 1633, épousa, le 25 juin 1673, à Civray, Jean Guyon. Elle était veuve de Jean Bouroumeau, journalier, lorsqu'elle fut inhumée le 23 décembre 1703 dans le cimetière de Saint-Pierre-d'Exideuil.
§ Ier.
1. — BOURLOTON (Gilbert), sergier, né vers 1606, fut l'époux de Marie Pestureau, et fut inhumé le 22 octobre 1693 à Civray, ayant eu : 1) Jacques, qui suit. 2) Jacquette, baptisée le 24 janvier 1647 à Civray. 3) Jeanne, baptisée le 3 juin 1649 à Civray. 4) Marie, baptisée le 8 novembre 1652 à Civray, qui y épousa, le 4 mai 1684, Pierre Lagarde, veuf de Françoise Forest.
2. — BOURLOTON (Jacques), sargier, né vers 1643, épousa, le 24 janvier 1679, à Civray, Marguerite Transon, fille des feux Joseph et Marie Orger, dont il eut : 1) Jacques. 2) Marie, baptisée le 7 mars 1679 à Civray. 3) Jean, qui suit. 4) Élisabeth, dite aussi Isabeau, baptisée le 1er mars 1686 à Civray, qui y épousa, le 2 novembre 1711, Antoine Lucquiaud, fils de Nicolas et de Louise Brun.Veuve, elle se remariait, le 26 mai 1729, à Civray, à François Mareschal, fils des feux François et Jeanne Massonnet. 5) Catherine, baptisée le 26 janvier 1689 à Civray et inhumée le 10 août 1695 audit lieu.
3. — BOURLOTON (Jean), né vers 1685, journalier, puis marchand cardeur, épousa le 14 octobre 1705, à Civray, Magdeleine Moreau, servante domestique, fille de feu Jean et de Charlotte Bobe, dont il eut : 1) Marie, baptisée le 24 septembre 1706 à Civray, qui y épousa, le 8 août 1725, Gabriel Cante, fils d'Abel et de Judith Sorbier. 2) Jean baptisé le 27 juillet 1709 à Civray. 3) Pierre, qui suit. 4) Marie-Magdeleine, baptisée le 15 août 1720 à Civray.
Veuf, il se remaria, le 4 février 1755, à Marie Faudrais, fille des feux Louis et Louise Bonnin. Il fut inhumé le 10 août 1765 à Civray.
4. — BOURLOTON (Pierre), huissier à Boisseguin, épousa, par contrat du 13 février 1735, à Civray, et par cérémonie du 21 suivant audit lieu, Jeanne Boisson, veuve de Jean Bert, fille de feu François et de Françoise Minot, dont il eut : 1) Marie-Jeanne, baptisée le 8 décembre 1735 à Civray. 2) Jeanne Catherine, baptisée le 28 mars 1738 à Civray, qui épousa, par contrat du 13 septembre 1762, à Civray, André Darconnat, fils de feu Guillaume et de Marie Brunet, qui était alors serviteur-domestique en la maison de Louis-René Maron, écuyer, seigneur de la Bonnardelière. Elle mourut le 3 février 1817 à Civray. 3) Jeanne Catherine, baptisée le 1er mars 1739 à Civray, qui y épousa, le 19 octobre 1768, Pierre Jozereau, boulanger, fils de Gabriel et de Marguerite Fichet. Elle mourut le 13 fructidor de l'an VIII (31 août 1800), à son domicile, rue Jean-Jacques Rousseau, à Civray. 4) Marie, baptisée le 24 décembre 1742 à Civray. 5) Jean-Baptiste, qui suit. 6) Magdeleine, qui épousa, le 26 août 1767, à Civray, Jacques Baillargé, fils des feux Jacques et Marie Duclos. 7) Pierre, baptisé le 29 juin 1750 à Civray. 8) Claude, baptisé le 2 avril 1751 à Civray. 9) Magdeleine, baptisée le 26 avril 1753 à Civray. 10) autre Jean, rapporté en § II.
5. — BOURLOTON (Jean-Baptiste), huissier public à Saint-Jean-d'Angély, baptisé le 28 février 1745 à Civray, épousa, le 3 mars 1772, à Saint-Jean-d'Angély, Marie-Suzanne Jonas, fille de Pierre, aubergiste, et de Marie-Suzanne Ragonneau, dont il eut : 1) Charles Jacques, qui suit.
6. — BOURLOTON (Charles Jacques), officier de santé à Varaise, né le 11 mars 1777 à Saint-Jean-d'Angély, qui épousa, le 10 floréal de l'an XII, à Aulnay (Charente-Maritime), Sophie Adélaïde Gallard-Dessaleux, fille de Jean-Paul, propriétaire, et de Marie-Anne Victoire Gallardini. Il mourut le 7 octobre 1806 à Varaize, ayant eu : 1) Charles Auguste Joachim Jules, né le 16 pluviôse de l'an XIII à Varaize, qui épousa, le 23 mai 1838, à Petit Canal (Guadeloupe), Sophie Adélaïde Laillault-Montbazon, fille de feu Guillaume Lailault-Montbazon, et de Louise-Adélaïde Pélissier, et y mourut le 8 octobre 1840 (source : Pierre Botreau). 2) Paul Frédéric Jérémy, né posthumément le 22 octobre 1806 à Varaize.
§ II.
5. — BOURLOTON (Jean), fils de Pierre et de Jeanne Boisson (4e degré, § Ier.), marchand, fut baptisé le 20 mai 1717 à Civray et épousa, par contrat du 20 janvier 1744, à Civray, et par cérémonie du 12 février suivant à Saint-Clémentin, Jeanne Boutant, fille de Michel et de Magdeleine Nadaud. Il fut inhumé le 26 novembre 1779, à Civray, en présence de Joseph Cante, et autre Joseph Cante, ses neveux, ayant eu : 1) Jean, qui suit. 2) Louis, rapporté en § III. 3) Marie-Magdeleine, baptisée le 6 mai 1755 à Civray, qui y épousa, le 7 février 1787, François Giraud, garçon boucher, fils d'André, aussi boucher, et de Jeanne Jacqueau. Elle mourut le 15 mars 1835 à Civray.
6. — BOURLOTON (Jean), cardeur, né vers 1743, épousa, le 5 février 1777, à Civray, Jeanne Rivaud, veuve de Jacques Tribot, fille de Pierre, maréchal, et de Marie-Anne Lucquiaud. Il mourut le 22 octobre 1823 à Civray, ayant eu : 1) Jean, baptisé le 1er novembre 1777 à Civray et inhumé le 29 octobre 1779 audit lieu. 2) Pierre, baptisé le 24 février 1780 à Civray, où il fut inhumé le 28 suivant. 3) Louis, qui suit. 4) Jean, baptisé le 12 mai 1783 à Civray et inhumé le 11 mars 1786 audit lieu. 5) Marie-Thérèse, marchande de toiles, baptisé le 5 avril 1785 à Civray, qui y épousa, le 25 novembre 1812, André Micheau, menuisier, fils de feu Jean, chartier à la Rochelle, et de Catherine Barbier. 6) François, marchand de laine, baptisé le 18 août 1787 à Civray, qui y épousa, le 21 février 1810, Suzanne Darconnat, fille de feu Joseph, aubergiste, et de Marie-Anne Raoul. De leur union, ils eurent : a) Thérèse Clémentine, née le 31 décembre 1810 à Civray et décédée le 27 décembre 1897 audit lieu, qui y avait épousé, le 19 novembre 1836, Jean Jacquiaud, boucher, fils de feu Jean, en son vivant boucher, et de Catherine Boulard. b) Marie-Anne Élisabeth, née le 8 novembre 1812 à Civray, qui y avait épousé, le 3 décembre 1834, Louis Bonnin, armurier, fils de feu Charles, tailleur d'habits, et de Magdeleine Bonnin. c) Julie, marchande, née le 4 octobre 1814 à Civray et décédée le 21 février 1888 audit lieu,qui y avait épousé, le 2 avril 1834, Pierre Trouvé, cordonnier, fils de père et mère inconnus. d) Magdeleine Suzanne, née le 11 août 1816 à Civray et décédée le 26 février 1893 audit lieu, qui y avait épousé, le 23 novembre 1842, Jean Proust, bourrelier à Usson, fils de feu Jacques et de Suzanne Auvin. e) Pauline, née le 12 juin 1819 à Civray.  f) Alcide Pierre, né le 8 décembre 1822 à Civray. 7) Magdeleine, baptisée le 2 mai 1790 à Civray, qui y fut inhumée le 3 octobre 1792. 8) Marie-Anne, baptisée le 9 avril 1792 à Civray et décédée le 10 octobre 1873 audit lieu, qui y avait épousé, le 25 novembre 1812, François Repentin, garçon charpentier originaire de Lichère, fils de feu Denis, laboureur, et de Marie Séguin.
7. — BOURLOTON (Louis), marchand et fourrier, baptisé le 13 juillet 1781 à Civray, y épousa, le 11 janvier 1809, Marie-Thérèse Dorothée Prévost, lingère, fille de Pierre, instituteur en la dite ville, et de Marie Lalande. Il mourut le 30 mai 1853 à Poitiers, ayant eu : 1) Pierre Louis Adolphe, qui suit. 2) Marie Célina Esther, née le 23 mai 1811 à Civray et décédée sans alliance le 5 août 1832 audit lieu. 3) François Chéri, né le 13 avril 1813 à Civray et décédé le 2 mai suivant audit lieu. 4) Pierre Maxime, journalier, né le 23 mars 1815 à Civray, qui mourut sans postérité le 5 mars 1862 à l'Hôtel-Dieu de Poitiers. 5) Pierre Landri, né le 11 juin 1819 à Civray, qui y mourut le 28 avril 1830.
8. — BOURLOTON (Pierre Louis Adolphe), instituteur primaire, puis limonadier, né le 9 novembre 1809 à Civray, y épousa, le 12 septembre 1832, Marie Ganaud, lingère, fille des feux François, tailleur d'habits, et Marie-Thérèse Desmontagne, dont il eut : 1) Louis Adolphe, qui suit. 2) Célina, née le 16 juillet 1835 à Civray, qui épousa, le 8 février 1869, à Lussac-les-Châteaux, Jacques Auzanneau, propriétaire, fils de feu Sylvain et de Thérèse Léger. 3) Alexandre Alfred, né le 17 septembre 1846 à Poitiers.
9. — BOURLOTON (Louis Adolphe), né le 14 juillet 1833 à Civray, épousa, le 17 octobre 1855, à Lussac-les-Châteaux, Marie Goua, débitante de tabac, et mourut le 18 novembre 1894 à Charroux, ayant eu : 1) Jeanne Marie Hélène, née le 23 décembre 1857 à Lussac-les-Châteaux, qui épousa, le 12 novembre 1895, à Charroux, Louis Migaud, menuisier à Ruffec, fils de feu Gabriel et de Marie Mémain, veuf de feue Adèle Sylvie Nonet.
§ III.
6. — BOURLOTON (Louis), fils de Jean et de Jeanne Boutant (5e degré, § II.), vitrier, né vers 1749 épousa, le 20 août 1772, à Civray, Geneviève Moreau, fille de Joseph et de Jeanne Bon. Il mourut le 2 avril 1823 à Civray, ayant eu : 1) Jeanne, baptisée le 13 juin 1773 à Civray, où elle fut inhumée le 9 août 1779. 2) Jean-Baptiste, baptisé le 23 juin 1774 à Civray. 3) Magdeleine, baptisée le 13 juin 1775 à Civray, où elle mourut sans alliance le 3 mai 1852. 4) Louis, qui suit. 5) Jacques, rapporté en § IV. 6) Jeanne Geneviève, baptisée le 18 septembre 1778 à Civray, qui y épousa, le 24 pluviôse de l'an VI (12 février 1798), Louis Verger. Elle mourut le 11 mars 1837 à Civray. 7) Pierre, baptisé le 28 mars 1780 à Civray. 8) Eulalie Agathe, baptisée le 20 avril 1781 à Civray et inhumée le 18 septembre 1782 audit lieu. 9) Marie-Anne, baptisée le 21 août 1782 à Civray et inhumée le 16 mai 1783 audit lieu. 10) Jean-Baptiste, baptisé le 7 mars 1784 à Civray, où il fut inhumé le 9 octobre 1792. 11) Pierre Joseph, bourrelier, baptisé le 18 avril 1785 à Civray et mort le 22 juin 1833 audit lieu, qui y avait épousé, le 21 février 1816, Jeanne Dancre, couturière, fille de feu Jean, journalier, et de Thérèse Jacquiaud. Veuf, il se remaria, le 16 juin 1830, à Civray, à Marie Boisjoux, servante, fille de feu Jean, maçon, et de Marie Joubert. 12) Jacques André, vitrier, baptisé le 18 avril 1785 à Civray, qui y épousa, le 27 juin 1810, Marie-Jeanne Jacquiaud, fille de Louis, sergier, et de feue Marie-Anne Villatte. Il mourut le 23 avril 1825 à Civray, ayant eu : a) Geneviève, née le 19 août 1811 à Civray et décédée sans alliance le 25 septembre 1841 audit lieu. b) Magdeleine, née le 7 février 1815 à Civray et morte le 8 juin 1838 audit lieu, qui y avait épousé, le 13 mai 1835, Pierre Guéret. c) Clémentine, née le 23 septembre 1817 à Civray et décédée le 8 août 1818 audit lieu. 13) Marie-Anne, baptisée le 1er avril 1788 à Civray. 14) Charles Édouard, baptisé le 31 décembre 1790 à Civray, où il fut inhumé le 20 août 1792. 15) Charles Eugène, baptisé le 31 décembre 1790 à Civray. 16) Marguerite Plantoir, née le 20 mars 1795 à Civray, qui y mourut le 18 octobre suivant.
7. — BOURLOTON (Louis), cordonnier, baptisé le 26 septembre 1776 à Civray, qui y épousa, le 12 avril 1806, Jeanne Charbonnier, fille d'Antoine, marchand de Bressuire, et de Marie Papin. Il mourut le 15 décembre 1827 à Civray, ayant eu : 1) Geneviève, née le 4 juin 1807 à Civray et décédée le 18 juillet 1881 audit lieu, qui y avait épousé, le 15 avril 1839, François Trintignant, bourrelier. 2) Marie-Joséphine, née le 2 septembre 1809 à Civray et décédée sans alliance le 18 mars 1847 audit lieu. 3) Paul, qui suit.
8. — BOURLOTON (Paul), tailleur d'habits à Paris, au n°16, rue de la Barrière (1852), né le 28 juillet 1819 à Civray, qui y épousa, le 18 octobre 1843, Félicité Bouteland, couturière, fille de Louis, cordonnier, et de Lise Giraud. Il se remaria, le 22 juillet 1851, à Paris, à Sophie Adélaïde Saison, dont il eut : 1) Suzanne Félicité, née le 2 juillet 1849 à Paris. 2) Françoise Pauline Léopoldine Sophie, née le 21 août 1852 chez le sieur Trintignant, à Civray.
§ IV.
7. — BOURLOTON (Jacques), marchand de faïence, fils de Louis et de Geneviève Moreau (6e degré, § III.), vitrier, né le 4 octobre 1777 à Civray, y épousa, le 19 août 1808, Émilie Sainturat, couturière, fille des feux Jean et Marie Cante. Il mourut le 3 février 1836 à Civray, ayant eu : 1) Louis, qui suit. 2) Julien, né le 4 mars 1812 à Civray. 3) Désiré, né le 4 mars 1812 à Civray et décédé le 13 suivant audit lieu. 4) autre Louis, né le 19 juillet 1814 à Civray, peut-être décédé sous les prénoms de Charles Frédéric, le 2 octobre 1815 audit lieu à l'âge de 15 mois. 5) Charles, marchand, né le même jour audit lieu, qui épousa, 1°) le 23 août 1837, à Châtain, Marie Flavie Mairat, fille de Charles Paul, propriétaire et maire de ladite commune, et de Françoise Pascaud-des-Barres, puis, 2°) le 22 octobre 1855, à Champdeniers, Adélaïde Alexandrine Pouzet, fille de feu Aimé et de Marie-Jeanne Hairaud. Il mourut le 2 septembre 1885 à Civray, ayant eu : a) Marie Amélie, du premier lit, née le 12 juin 1838 à Civray. b) Françoise Flavie, née le 30 juillet 1839 à Civray et décédée le 16 mai 1850 audit lieu. c) Flavie Marie-Louise, du second lit, née le 2 février 1857 à Civray.
8. — BOURLOTON (Louis), professeur de rhétorique (1843) et de latin (1848), né le 8 mai 1810 à Civray, épousa, le 18 octobre 1843, à Fontenay-le-Comte, Zoé Julie Caroline Rivet, fille d'Étienne Camille, avocat et juge suppléant près la justice de paix du canton, et de Marie-Rose Moreau. Il mourut le 8 juin 1888 à Maillezais (Vendée), ayant eu : 1) Louis Étienne Marie Edgard, qui suit. 2) Louis Marie Étienne Camille, né le 28 juin 1848 à Fontenay-le-Comte.
9. — BOURLOTON (Louis Étienne Marie Edgard), avocat, éditeur et auteur (source : Wikipédia), né le 17 août 1844 à Fontenay-le-Comte, épousa, le 10 avril 1883, à Poitiers, Sophie Marguerite Françoise Rossignol, fille d'Alexandre Alexis, juge de paix du canton de la ville, et de Rose Zélina Lepetit. Il mourut le 15 mars 1914 à Arcachon, ayant eu : 1) Pierre Marie Joseph Alexandre Edgard, né le 8 mars 1884 à Paris, 6e arrondissement. 2) Marguerite Marie Joseph, née le 8 mai 1885 à Paris, 6e arrondissement. 3) Marie, née en 1897.

mardi 1 novembre 2016

APPOLINAIRE (Civray)

1. — APPOLINAIRE, enfant âgé d'un jour, trouvé sur les bancs des bouchers des halles de Civray, le 3 thermidor de l'an VI, fut présenté à l'état civil le même jour par Joseph-Jean François Laubier-Grandfief, juge de paix du canton. Il était tisserand lorsqu'il épousa, le 12 juillet 1820, à Limalonges, Anne Mesnard, fille de Jean, ex-postillon, et d'Anne Segeat. Il eut comme témoins Pierre-Baptiste Faugeroux, voisin et ami, et Charles Cabaret, également ami, tous deux tisserands à Civray. Il porta par la suite le prénom de Pierre, et mourut le 25 février 1866 à Civray, ayant eu : 1) Jacques Adolphe, né le 14 mai 1821 à Civray, où il mourut le 1er septembre 1822. 2) Louis, plâtrier, né le 15 juin 1823 à Civray, qui épousa, le 15 octobre 1849, à Ruffec, sa cousine Henriette Mesnard, couturière, fille de feu Pierre et d'Henriette Saget. Il mourut le 29 septembre 1862 à Civray, ayant eu : a) Louise Agathe, née le 6 septembre 1850 à Civray et morte le 31 décembre 1852 audit lieu. b) Henriette Irma, née le 14 septembre 1852 à Civray. c) Henri, né le 7 mars 1856 à Civray. 3) Pauline, couturière, née le 24 mai 1825 à Civray et décédée le 15 août 1899 audit lieu, qui y avait épousé, le 18 novembre 1846, François Guenillon, tailleur de pierres, fils des feux Jean et Marie Guinot. 4) François, qui suit. 5) Magdeleine, née le 28 septembre 1827 à Civray et morte le 17 octobre 1907 audit lieu, qui y avait épousé, le 11 novembre 1850, Gabriel Texereau, maçon, fils de Gabriel, cultivateur à Lapiteau de Saint-Macoux, et de Jeanne Joyeux. 6) Jean, plâtrier, né le 22 mars 1833 à Civray, qui y épousa, le 26 mars 1856, Madeleine Chavion, lingère, fille de feu Pierre et de Louise Rivière.  Veuf, il se remaria, le 25 novembre 1857, audit lieu, à Jeanne Texier, domestique, fille de Pierre, surveillant du télégraphe électrique résidant à Hiersac, et de Jeanne Brumelot, Il mourut le 15 septembre 1858 à Civray, ayant eu du premier lit : a) Madeleine Eugénie, née le 6 février 1857 à Civray, où elle mourut le 21 août 1859. 7) Anne, marchande, née le 1er mai 1835 à Civray, qui y épousa, le 21 juin 1854, Paulin Mezil, tailleur de pierres, fils de Jean, cultivateur, et de Marguerite Pailloux.
2. — APPOLINAIRE (François), tisserand, né le 21 septembre 1827 à Civray, y épousa, le 25 novembre 1857, Marie Bouchet, fille de Charles, cultivateur à la Blanchisserie, et de Marie-Élisabeth Dion. Veuf, il se remaria, le 15 novembre 1865, audit lieu, à Jeanne Neulet, fille des feux Jean et Marie Bouchet, et y mourut le 24 avril 1897, ayant eu du premier lit : 1) un enfant, né sans vie le 23 août 1859 à Civray. 2) un autre enfant né sans vie, le 23 mai 1861 à Civray. 3) Pierre, né le 18 novembre 1862 à Civray, qui était employé de commerce lorsqu'il fut inscrit sur les registres matricule, classe 1882. Parti le 5 novembre 1883 pour le 123e régiment d'infanterie, sous le matricule n°3169, il fut nommé caporal le 12 juin suivant, puis passe à la 1ère compagnie des fusiliers de discipline et est gradé sergent le 12 décembre 1885. Réengagé pour 4 ans le 17 mars 1887, à compter du 1er juillet 1888, puis pour 5 ans le 8 mars 1893 à compter du 1er juillet suivant, il passe au 161e régiment d'infanterie. Il fut décoré de la médaille militaire par décret du 27 décembre 1893. Nommé Adjudant le 4 mars 1897, il fut commissionné le 1er juillet 189 et fut libéré du service actif le 13 mars 1899. Il avait servi du 24 novembre 1884 au 9 novembre 1893 en Tunisie, ce qui lui valut d'être décoré chevalier de l'ordre du Dichan Iftikhar conféré par son altesse le Bey de Tunis. Le 29 décembre 1899, il s'installa rue Bonne Nouvelle, à Rouen. Il fut libéré du service militaire le 1er octobre 1908. 4) Auguste, qui suit.
3. — APPOLINAIRE (Auguste), tisserand, né le 28 décembre 1864 à Civray, y épousa, le 27 avril 1892, Virginie Pierre, fille des feux Pierre et Babet dite Élisabeth Birot, dont il eut : 1) Marie-Augustine, née le 2 mars 1893 à Civray. Elle mourut le 27 octobre 1972 à Poitiers.

    lundi 31 octobre 2016

    VÉTAULT (Romagne)

    § Ier.
    1. — VÉTAULT (Jacques), fut l'époux de Michelle Roux, dont il eut : 1) Nicolas, qui suit. 2) Jean, baptisé le 14 février 1637 à Romagne. 3) Perrette, baptisée le 8 mai 1640 à Romagne, qui épousa, le 1er mai 1670, à Vaux, Jacques Gourault, fils de Jean et de Catherine Tribot, en présence de Nicolas Vétault, son frère, et de Nicolas Marsault, son oncle.
    2. — VÉTAULT (Nicolas), né vers 1637 et inhumé à Romagne le 8 décembre 1712, avait épousé Jeanne Benest, dont il eut : 1) Suzanne, baptisée le 6 septembre 1666 à Romagne. 2) Marie, baptisée le 6 septembre 1666 à Romagne. 3) René, qui suit. 4) Marguerite, baptisée le 14 février 1677 à Romagne. 5) Jean, baptisé le 6 mars 1680 à Romagne et inhumé le 21 octobre 1713 au même lieu.
    3. — VÉTAULT (René), épousa, le 15 janvier 1698, à Champniers, Catherine Brisson, fille de Charles, notaire royal, et de Marguerite Bachelier, dont il eut : 1) Antoine, baptisé le 1er décembre 1698 à Blanzay. 2) Andrée, née vers 1700 et inhumée le 26 avril 1712 à Romagne. 3) François, qui suit.
    Veuf, il se remaria, le 13 février 1708, à Romagne, à Simone Moreau.
    Enfin, en troisièmes noces, le 4 mars 1715, à Blanzay, à Françoise Paillé, qui lui donna : 4) Marie, baptisée le 3 mai 1716 à Romagne et  inhumée le 5 octobre 1781 à Blanzay. Elle fut probablement celle qui épousa, le 6 février 1741, à Saint-Saviol, François Dumas. 5) Michel, baptisé le 8 octobre 1718 à Romagne, qui fut inhumé le 7 novembre 1784 à Brux. Il avait épousé, le 5 novembre 1748, à Sainte-Soline (Deux-Sèvres), Jeanne Breton, fille de Jean et de Françoise Baillargé. De son union, il eut : 1) Marie, baptisée le 10 août 1749 à Sainte-Soline, qui épousa, le 2 octobre 1781, à Messé, Jean Philippon, veuf de Magdeleine Maupetit. 2) Françoise, baptisée le 27 août 1752 à Sainte-Soline et décédée le 21 janvier 1824 à Messé, qui avait épousé, 1°) le 27 novembre 1781, à Messé, Samuel Chauvineau, fils de Jacques et de Jeanne Neau, puis 2°) le 8 avril 1806, à Messé, Pierre Magnan, marchand, fils de feu Jean, charpentier, et de Jeanne Migaud, natif de Saint-Macoux. 3) Magdeleine, baptisée le 18 février 1755 à Sainte-Soline. 4) Jean, baptisé le 14 décembre 1756 à Sainte-Soline. 4) Pierre, né vers 1766, était ex-gendarme lorsqu'il mourut, le 27 mars 1844, à la Bouchetrie de Sainte-Soline. 5) Jeanne Suzanne, qui épousa, le 12 janvier 1790, à Sainte-Soline, Jacques Gadiou,  charpentier, veuf de Jeanne Court.
    4. — VÉTAULT (François), né vers 1707 et inhumé le 8 février 1751 à Romagne, épousa, le 4 novembre 1735, à Romagne, Suzanne Olivet, en présence de François Bernard et de Marguerite Brisson, oncle et tante. Elle est remariée à Jean Bouchet. De son mariage, il eut : 1) Pierre, qui suit. 2) Suzanne, baptisée le 24 février 1744 à Romagne. 3) Marie-Françoise, baptisée le 30 mai 1746 à Romagne et inhumée le 29 janvier 1765 au même lieu. 4) Anne, baptisée le 14 novembre 1749 à Romagne. 5) François, rapporté en § II.
    5. — VÉTAULT (Pierre), baptisé le 15 février 1741 à Romagne et décédé le 28 décembre 1803 au même lieu, épousa, le 24 novembre 1772, à Romagne, Marie Touche, fille de Joseph et de Marie Redon, dont il eut : 1) Jean, baptisée le 28 août 1773 à Romagne. 2) Pierre, qui suit. 3) Joseph, baptisé le 16 mai 1781 à Romagne et inhumé le 6 juillet 1781 au même lieu. 4) Marie, baptisée le 5 juillet 1782 à Romagne et inhumée le 7 octobre 1782 au même lieu. 5) Marie, baptisée le 10 janvier 1784 à Romagne et inhumée le 13 juillet 1785 au même lieu. 6) Jacques, baptisé le 13 juillet 1785 à Romagne et décédé le 15 mars 1865 au même lieu, épousa, le 18 juin 1811, à Romagne, Louise Robin, née le 4 février 1793 audit lieu, fille de Jacques et de Louise Chantecail. De leur union, naquirent : a) Louise, née vers 1818 et décédée le 1er juillet 1838 à Romagne. b) Marie, née vers 1813 et décédée le 10 août 1874 à Romagne, qui épousa Jean Toulat. 7) Marie-Marguerite, baptisée le 9 février 1789 à Romagne et inhumée le 9 avril 1789 au même lieu. 8) Louise, née le 7 juin 1798 à Romagne et décédée le 22 mars 1800 au même lieu.
    6. — VÉTAULT (Pierre), baptisé le 29 novembre 1777 à Romagne et décédé le 13 janvier 1849 à Romagne; Cultivateur, il épousa, le 18 janvier 1815 à Romagne, Jeanne Claveau, née le 29 octobre 1785 audit lieu, fille de Jacques et de Marie Bouroumeau, dont il, il eut : 1) Marie, née vers 1815 et décédée le 5 janvier 1816 à Romagne.
    Sa première femme décéda le 2 novembre 1815 à Romagne, et il épousa, en secondes noces, le 14 juillet 1817, à Champniers, Jeanne Portejoie, née le 29 fructidor de l'an II à Champniers, fille de Jean, laboureur, et de Jeanne Rogeon. De cette union, il eut : 2) Jean, qui suit.
    7. — VÉTAULT (Jean), né vers 1819 et décédé le 26 mai 1889 à Champniers, épousa, le 16 avril 1856 à Romagne, Marie Berjonneau, fille d'Antoine, propriétaire-cultivateur, et de Marie Calandré, dont il eut : 1) Jean, qui suit. 2) Olivier, né vers 1864 et décédé le 21 juillet 1867 à Champniers. 3) François, né vers 1870 et décédé le 1er avril 1871 à Champniers.
    8. — VÉTAULT (Jean), né le 26 janvier 1861 à à Champniers, épousa, le 18 septembre 1893, à Champniers, Marie-Adeline Vergeau, fille de Célestin et de Clémentine Tingault, dont il eut : 1) Agénor Anatole, né le 29 novembre 1894 à Champniers et décédé le 2 décembre 1894 audit lieu. 2) Marcel, né le 7 juillet 1900 à Champniers. Il mourut le 4 septembre 1974 au même lieu.
    § II.
    5. — VÉTAULT (François), fils puîné de François et de Suzanne Olivet (4e degré, § Ier.), décéda le 19 avril 1812 à Romagne. Il épousa, le 4 novembre 1772, à Champagné-Saint-Hilaire, Marguerite Mayet, fille de François, meunier, et de Marie Gaultron, décédée le 28 juillet 1832 audit lieu, dont il eut : 1) Marie, baptisée le 25 avril 1774 à Champagné-Saint-Hilaire et inhumée le 2 octobre 1775 à Vaux. 2) Pierre, baptisé le 3 décembre 1775 à Champagné-Saint-Hilaire et inhumée le 4 février suivant au même lieu. 3) François, qui suit. 4) Jeanne, baptisée le 19 janvier 1780 à Romagne et inhumée le 19 novembre 1781 au même lieu. 5) Marie-Marguerite, baptisée le 24 novembre 1781 à Romagne et décédée le 13 avril 1858 au même lieu, épousa François Dexmier. 6) Antoine, baptisé le 16 janvier 1784 à Romagne. 7) Louise, baptisée le 19 septembre 1786 à Romagne et décédée le 15 novembre 1833 au même lieu, épousa Pierre Toullat. 8) Jeanne, baptisée le 2 février 1791 à Romagne et décédée le 23 octobre 1841 à Blanzay, épousa, le 19 novembre 1817, à Blanzay, François Olivet, sabotier, né le 30 septembre 1787, veuf de Marie Touron et fils d'André et de Magdeleine Coudreau. 9) Jean, rapporté en § IV. 10) Pierre, rapporté en § VI.
    6. — VÉTAULT (François), né vers 1777 et décédé le 1er mars 1841 à Romagne, épousa, le 26 janvier 1808, à Romagne, Françoise Bibaud, née le 25 mai 1786 audit lieu, fille de François et de Marie Cimetière, d'où : 1) François, né le 7 octobre 1808 à Romagne et décédé le 27 octobre 1861 audit lieu. 2) Jean, qui suit. 3) Louise, né vers 1813 et décédée le 5 septembre 1893 à Champniers, épousa, le 28 janvier 1840, à Champniers, Louis Vergeau, cultivateur, fils de Louis et de Jeanne Braud. Elle mourut le 5 septembre 1893 à Champniers. 4) Marie, née vers 1826, qui fut l'épouse François Didier. Elle mourut le 7 mars 1904 à Romagne.
    7. — VÉTAULT (Jean)né le 17 avril 1811 à Romagne et décédé le 1er juin 1886 audit lieu, épousa, le 30 janvier 1844, à Romagne, Madeleine Vergeau, décédée le 3 novembre 1869 audit lieu. Ils eurent : 1) Marie, née vers 1848 et décédée le 23 novembre 1867 à Romagne. 2) Jean, qui suit. 3) Pierre, rapporté en § III. 4) Alexandre, cultivateur, né le 14 mars 1856 à Romagne, qui épousa, le 6 juillet 1881, à Brux, Amélie Guérry, fille de Pierre, également cultivateur, et de Marie Gervais. De leur union, ils eurent : a) Désiré, né le 19 août 1887 à Brux, qui épousa, le 26 avril 1919, audit lieu, Marie Céline Audebert. b) Valentine, née le 26 février 1890 à Brux et décédée le 20 mars 1893 au même lieu. 5) Olivier, né le 3 mars 1859 à Romagne, cultivateur, épousa, le 1er juin 1887, à Romagne, Marie Fessol, servante, née le 2 août 1864 à Brux, fille de Louis et de Françoise Didier, dont il eut : a) Marie Alphonsine, née le 23 février 1888 à Romagne et décédée le 24 août 1902 audit lieu. b) Albertine, née le 15 septembre 1889 à Romagne et décédée le 12 mai 1893 audit lieu. c) Églantine, née le 4 septembre 1894 à Romagne et décédée le 5 octobre 1895 audit lieu. d) Fernand, né le 11 décembre 1897 à Romagne, qui épousa, le 11 mai 1928, à Champniers, Renée Chardarc. Il mourut le 27 janvier 1984 à Ruffec. e) Marie Fleura, née le 1er août 1900 à Romagne, où elle épousa, le 12 janvier 1931, Jean-Paul Guillon. f) Maurice-Olivier, né le 11 mai 1903 à Romagne, qui mourut le 24 janvier 1975 à Saint-Mary (Charente). g) Clémence, née le 2 avril 1905 à Romagne, qui épousa, le 5 juin 1928, à Champagné-Saint-Hilaire, Louis Fillon. 6) Léon, né le 29 avril 1864 à Romagne, épousa, le 17 août 1887, à Champniers, Hortense Berjonneau, née le 4 mai 1865 à Champniers, fille d'Antoine, négociant, et de Mari Plisson. De leur union, ils eurent : a) Léonie Antoinette, née le 13 août 1888 à Champniers, qui épousa, le 23 avril 1913, à Saint-Romain, Georges Phémoland, où elle mourut le 27 juillet 1980. b) Marie-Germaine, née le 21 mars 1890 à Champniers. c) Léopold, né le 18 mai 1893 à Champniers et mort le 30 mars 1958 à Chef-Boutonne, où il avait épousé, le 27 avril 1921, Eugénie Léontine Denis.
    8. — VÉTAULT (Jean)né vers 1845 et décédé le 8 mai 1884 à Romagne, épousa, le 28 septembre 1869, à Romagne, Marie Damit, dont il eut : 1) Alphonse, né vers 1871 et décédé le 5 janvier 1888 à Champniers. 2) Almentine, née vers 1872 et décédée le 24 avril 1874 à Romagne.
    § III.
    8. — VÉTAULT (Pierre), fils de Jean et de Magdeleine Vergeau (7e degré, § III.), cultivateur, né le 10 juillet 1852 à Romagne, qui épousa, le 3 juillet 1878, à Champniers, Louise Françoise Goupil, fille de Victor, rentier, et de feue Eugénie Marie Bonneau, dont il eut : 1) Pierre ou Victor, né le 19 juin 1880 à Champniers et mort le 6 août suivant audit lieu. 2) Charles, qui suit. 3) Rachel Désirée, née le 11 février 1886 à Champniers et décédée le 6 mai 1888 audit lieu.
    9. — VÉTAULT (Charles)propriétaire au Temple, né le 12 novembre 1881 à Champniers, qui épousa, le 13 avril 1910, à Civray, Germaine Marie Joséphine Hélène Arnon, fille d'Alcide, marchand de porcs, et de Joséphine Marie Antoinette Vervoit. De leur union, ils eurent : 1) Pierre Alcide, né le 9 avril 1911 chez son grand-père maternel à Civray, qui épousa, le 10 novembre 1931, à Poitiers, Renée Theuil. Il mourut le 19 juillet 1981 à Chinon.
    § IV.
    6. — VÉTAULT (Jean), né le 12 juillet 1793 à Romagne et décédé le 14 décembre 1865 au même lieu, épousa, le 8 juillet 1816, à Romagne, Marie Pérochon, décédée le 31 août 1850 audit lieu, dont il eut : 1) Jeanne, née vers 1819 et décédée le 7 mai 1838 à Romagne. 2) Jacques, né vers 1820 et décédé le 6 août 1821 à Romagne. 3) Pierre, qui suit. 4) Jean, rapporté en § V. 5) Marie, née vers 1830 et décédée le 6 février 1876 à Romagne, épousa, le 10 juin 1856, à Romagne, François Lochon, cultivateur né le 4 avril 1830 à Romagne, fils de Jacques et de feue Jeanne Allain.
    7. — VÉTAULT (Pierre), né le 8 août 1822 à Romagne, épousa, le 10 juin 1856, à Romagne, Marie Didier, fille de feu François et de Louise Davion. Il mourut le 30 septembre 1906 à Romagne, ayant eu : 1) François Alexandre, né le 15 février 1858 à Romagne. Il y mourut célibataire le 14 juin 1905. 2) François Eugène, qui suit.
    8. — VÉTAULT (François Eugène), cultivateur, né le 23 décembre 1863 à Romagne, épousa, le 27 novembre 1893, à Smarves, Léontine Trouvé, fille de François, cultivateur, et de Marie Gendre. De leur union, ils eurent : 1) Léonie, née le 22 juillet 1897 à Romagne.
    § V.
    7. — VÉTAULT (Jean), fils puîné de Jean et de Marie Pérochon (6ème degré, § IV.), né le 1er janvier 1826 à Romagne et décédé le 21 mai 1871 audit lieu, épousa, le 10 juin 1856 à Romagne, Louise Lochon, née le 8 décembre 1838 à Romagne, fille de Jacques et de Louise Lucquiaud. De ce lit, il eut : 1) un garçon, du premier lit, né sans vie le 7 novembre 1858 à Romagne.
    En secondes noces, il épous, le 30 avril 1866, à Blanzay, Françoise Pautrot, dont il eut : 2) Léon, du second lit, qui suit.
    8. — VÉTAULT (Léon), né le 21 février 1867 à Romagne, épousa, le 2 juin 1890, à Romagne, Victorine Lafond, née le 5 février 1870 à Romagne, fille de Pierre et de Louise Gibier, dont il eut : 1) Victorine, née le 11 juin 1891 à Romagne, épousa, le 15 janvier 1910, à Blanzay, Alphonse Vergeau, cultivateur, né le 12 mars 1878 à Savigné, fils de Louis et de Marie Debenest. 2) Léon, né le 25 octobre 1897 à Blanzay et décédé le 30 octobre 1906 audit lieu. 3) Narcisse, né le 10 septembre 1899 à Blanzay.
    § VI.
    6. — VÉTAULT (Pierre), fils de François et de Marguerite Mayet (5e degré, § II.), né le 26 février 1797 à Romagne et décédé le 26 février 1866 au même lieu, épousa, le 14 février 1827, à Blanzay, Marie Éclaircy, décédée le 10 mai 1853 à Romagne, puis, en secondes noces, le 14 juin 1854 à Romagne, Magdeleine Thomas, domestique, décédée le 1er janvier 1868 à Romagne, fille de François et de Louise Hérault. Du second lit, il eut : 1) Pierre, cultivateur, né le 28 novembre 1854 à Romagne, qui épousa, le 10 octobre 1879, à Vançais, Magdeleine Léontine Sauvage, fille de Pierre, cultivateur, et de Madeleine Frappier. De leur union, ils eurent : a) Pierre Auguste, commis de perception, né le 19 juillet 1880 à Vançais, qui y épousa, le 25 septembre 1907, Marie-Léontine Toullat, fille de Louis, propriétaire-cultivateur, et de Madeleine Granier. b) Marie Léontine, née le 14 décembre 1890 à Vançais, qui épousa, le 6 novembre 1918, audit lieu, Alexandre Guiard. Elle mourut le 11 avril 1962 à Sainte-Soline. c) Henri Marcel, né le 1er novembre 1894 à Vançais, qui y épousa, le 15 février 1921, Marie-Albertine Delusseau. 2) François Napoléon, qui suit. 3) Jean, cultivateur, né le 11 avril 1860 à Romagne et mort le 22 janvier 1946 à Vançais, où il y avait épousé, le 6 décembre 1882, Marie Émélie Griffault, fille de Jacques, cultivateur, et de Françoise Sanson. De leur union, naquirent : a) Marie Ezilda, née le 24 avril 1883 à Vançais, qui y épousa, le 12 octobre 1904, Henri Fouché. b) Léa Émilie, née le 7 novembre 1884 à Vançais, qui y épousa, le 18 octobre 1909, Jules Morin. Elle mourut le 19 octobre 1967 à Saint-Vincent-la-Châtre.
    7. — VÉTAULT (François Napoléon)cultivateur, né le 12 juin 1856 à Romagne et décédé le 23 mai 1892 à Brux, avait épousé, le 23 août 1884, audit lieu, Alexandrine Bouchet, née le 6 décembre 1860 audit lieu, fille de Jean-Baptiste et de Marie Péronneau. De leur union, ils eurent : 1) François Alphonse, qui suit.
    8. — VÉTAULT (François Alphonse), cultivateur, né le 3 janvier 1886 à Brux, qui épousa, le 20 avril 1910, à Chaunay, Marie-Eugénie Fouché, fille de Pierre, propriétaire, et de Marie-Céleste Epinoux. De leur union, ils eurent : 1) Marthe Marie, née le 23 janvier 1912 à Brux, qui épousa, le 19 octobre 1932, audit lieu, André Henri Orlu.