samedi 3 février 2018

SELDUBUISSON

§ Ier.
1. — SELBUISSON (N. de), eut : 1) Marc, qui suit. 2) Léonard, maçon, né vers 1669, qui épousa, le 1er septembre 1692, à Charroux, Marie Gayet, fille d'Antoine et de Jeanne Denis, où il fut inhumé le 23 mars 1704, ayant eu : a) Sulpice Jacques, baptisé le 27 août 1695 à Charroux. b) Catherine, baptisée le 2 janvier 1698 à Charroux, qui eut hors union, Françoise, baptisée le 26 décembre 1722 à Charroux. Elle avait épousé, Antoine Boutet, et fut inhumée le 20 août 1748 à Charroux. c) Marguerite Catherine, baptisée le 29 juillet 1701 à Charroux, où elle fut inhumée le 5 février 1705.
2. — SELBUISSON (Marc de), fut l'époux de Magdeleine Thorin, et fut inhumé le 19 mars 1732 à Pleuville, ayant eu : 1) Marie, baptisée le 8 septembre 1692 à Charroux, qui épousa, par contrat du 7 janvier 1720, à Champagne-Mouton, Jean Gaillard. 2) Jeanne, baptisée le 11 mars 1694 à Charroux. 3) Élie, qui suit. 4) François, baptisé le 22 février 1700 à Pleuville.
3. — SELBUISSON (Élie de)baptisé le 25 novembre 1696 à Pleuville, qui épousa, par contrat du 4 novembre 1731, à Châtain, et le 29 janvier 1732 à Pleuville, Marie Petit. De leur union, ils eurent : 1) Jeanne, baptisée le 21 octobre 1732 à Pleuville. 2) Jean, baptisé le 6 octobre 1735 à Pleuville, qui épousa, par contrat du 4 janvier 1758, à Châtain, et le 24 dudit mois à Pleuville, Marie Rivaud. De leur union, ils eurent : a) Catherine, qui épousa, par contrat du 12 janvier 1779, à Châtain, Pierre Mautret. 3) Pierre, qui suit. 4) François, baptisé le 15 avril 1738 à Pleuville, qui épousa, par contrat du 20 janvier 1764, à Châtain, et le 7 février suivant à Pleuville, Marie Mautret. De leur union, ils eurent : a) Antoine, né le 14 avril 1772 à Pleuville, qui y épouse, le 7 janvier 1811, à Pleuville, Marie Thorin, fille de feu Maurice et de Françoise Babaud. b) François, né vers 1779, militaire en 1811 au mariage de son frère. 5) Marie, baptisée le 6 octobre 1740 à Pleuville.
4. — SELBUISSON (Pierre de)épouse, le 24 janvier 1758, à Pleuville, Jeanne Persil. Il était mort avant le 3 juin 1766, date à laquelle sa veuve se remaria, à Pleuville, à Jean Chardat. Il est peut-être le père de : 1) Pierre, qui suit.
5. — SEL-DUBUISSON (Pierre), sabotier au hameau de Chez Couillaud, né vers 1762 à Charroux, est dit fils de Pierre lors de son décès, survenu le 9 août 1837 à Benest. Il avait épousé Marie Pelladeau, dont il eut : 1) Pierre Auguste, qui suit. 2) Jean, charron, né le 29 germinal de l'an VIII à Châtain. 3) François, né le 24 pluviôse de l'an XII à Châtain.
6. — SEL-DUBUISSON (Pierre-Auguste), sabotier, né le 29 fructidor de l'an IV à Châtain et décédé le 28 octobre 1850 à Benest, y avait épousé, le 16 février 1830, Marie Gaschet, fille de François, journalier, et de Marguerite Boireau, dont il eut : 1) Françoise, née le 9 décembre 1836 à Benest. 2) Marguerite, née le 1er septembre 1837 à Benest, qui y épousa, le 30 janvier 1856, Pierre Berthet, tailleur d'habits, fils de Pierre, maçon, et d'Henriette Morin. 3) François, qui suit.
7. — SELDUBUISSON (François), boulanger, né le 4 avril 1844 à Benest, épousa, le 20 avril 1874, à Charroux, Émilie Mairat, fille de feu Fridolin et de Louise Sainturat, dont il eut : 1) Marie, née le 26 avril 1875 à Charroux, qui y épouse, le 24 février 1900, Henri Constant Martineau, coiffeur à Bressuire, fils de feu Joseph Constant et de Victoire Euphrosie Truttaud. Elle meurt le 4 décembre 1962 à Bressuire. 2) Alice, née le 2 janvier 1877 à Charroux, qui y épouse, le 28 juin 1898, Florentin Riout, employé pharmacien, fils des feux Florentin Auguste et Henriette Rousselot. Elle meurt le 3 février 1970 à Poitiers. 3) Émile Eugène, qui suit. 4) Henri, né le 1er novembre 1885 à Charroux.
8. — SELDUBUISSON (Émile Eugène), boulanger, né le 1er septembre 1879 à Charroux, qui y épousa, le 19 janvier 1903, Clothilde Lucile Brouillet, couturière, fille des feux Ulysse Pierre et Marie-Lucile Bardot. Il est soldat de 2e classe au 109e régiment d'artillerie lourde lorsqu'il meurt des suites de blessures de guerre, le 2 mai 1916, au Bois Bourrus, à Marre (Meuse), ayant eu : 1) Henriette, née le 24 février 1905 à Charroux, est adoptée par la nation par jugement du tribunal de Civray en date du 6 décembre 1918. Elle épouse, le 10 novembre 1930, à Charroux, René Charles Auguste Pierre Robin. 2) Maurice, né le 30 août 1909 à Charroux est adopté comme sa soeur par la nation par jugement du tribunal de Civray en date du 6 décembre 1918. Il épouse, le 15 janvier 1936, à Usson-du-Poitou, Jeanne Dignon.

vendredi 2 février 2018

MÉTAYER de Boisrond

§ Ier.
1. — MÉTAYER (Mathias), fut l'époux d'Anne N., qui lui donna : 1) Abel, qui suit.
2. — MÉTAYER (Abel), sieur de Boisrond, procureur à Ruffec, fut l'époux de Marie Genottin, qui lui donna : 1) Jean, baptisé le 3 mars 1669 à Clussais-la-Pommeraie. 2) Louis, baptisé le 28 août 1670 à Londigny. 3) Anne, baptisée le 14 octobre 1674 à Melleran. 4) Catherine, baptisée le 8 mars 1676 à Melleran et inhumée le 31 dudit mois audit lieu. 5) Anne, inhumée le 16 juin 1678 à Melleran, à l'âge de 2 mois. 6) Marie, du Breuil-Goisseau, qui épousa, le 5 février 1703, à Saint-Louis de Rochefort, Jacques Pillereau, journalier, veuf en troisièmes noces d'Élisabeth Gallois.
Veuf, il se remaria, le 22 janvier 1687, à Sommières-du-Clain, à Suzanne Agier, fille de Jean, sieur de la Saulaye, maître chirurgien, et de Marie Éclaircy. Il était mort avant le 14 janvier 1702, date à laquelle sa veuve se remariait, à Gençay, à Pierre Rousseau, ayant eu : 7) Charles, qui suit.
3. — MÉTAYER (Charles), baptisé le 25 mars 1688 à Sommières-du-Clain, épousa, par contrat du 24 janvier 1711, à Couhé, et le 7 février suivant audit lieu, Élisabeth Biget, fille de Mathurin et d'Élisabeth Cante. De leur union, ils eurent : 1) Jeanne, baptisée le 16 novembre 1713 à Sauzé-Vaussais, qui y fut inhumée sans alliance le 22 février 1779, en présence de Pierre Métayer, son frère, et de Jean et de Pierre Charles Métayer, ses neveux. 2) Charles, qui suit. 3) Pierre, maître chirurgien et fermier du Breuil, qui épousa, le 23 mai 1741, à Sauzé-Vaussais, Marie-Anne Rebecourt, fille de Pierre et de Magdeleine Geneviève. De leur union, ils eurent : a) Pierre Charles, notaire, procureur et juge, né vers 1744, qui épousa, le 23 avril 1782, à Villefagnan, Madeleine Sylvie Couturier, fille de Jacques, bourgeois, sieur de la Salle, et d'Élisabeth Girardin. b) Jeanne Marie, baptisée le 15 janvier 1744 à Sauzé-Vaussais. c) Jean, baptisé le 21 septembre 1755 à Sauzé-Vaussais. d) Pierre, baptisé le 3 octobre 1756 à Sauzé-Vaussais.
4. — MÉTAYER (Charles), sieur de Boisrond, épousa Anne Rebecourt, dont il eut : 1) Jeanne, qui épousa, le 29 novembre 1758, à Sauzé-Vaussais, Pierre Martin, sieur de Bessé, marchand. 2) Jean, qui suit. 3) Jacques Hilaire, négociant, né vers 1750, qui épousa, le 27 janvier 1778, à Ruffec, Rose Angélique Bouin de Beaupré, fils de François, négociant, et de Magdeleine Deléchelle.
5. — MÉTAYER (Jean), né vers 1730, épousa, le 13 novembre 1764, à Brux, Louise Bonnin, fille de Georges et de Jeanne Pugnier, avec dispense de consanguinité du 3e degré au 4e. Il mourut le 13 octobre 1796 à Brux, dont il eut : 1) Louise Marguerite, baptisée le 7 novembre 1766 à Brux. 2) Marie, baptisée le 13 octobre 1767 à Brux. 3) Jean-Baptiste Henri, qui suit. 4) Jean-Baptiste, baptisé le 14 janvier 1770 à Brux, où il mourut le 20 décembre 1800. 5) Jean, baptisé le 26 juillet 1772 à Brux. 6) Françoise, baptisée le 10 juillet 1774 à Brux. 7) Louis, boulanger, baptisé le 18 mars 1777 à Brux, qui épousa, le 16 janvier 1809, à Blanzay, Marie Pallu, fille de Charles et de Rose Pelletier. Veuf, il se remaria, le 21 octobre 1821, à Sauzé-Vaussais, à Marie Lucquiault, fille de Pierre et de Marie Deverge. Il mourut le 24 avril 1849 à Sauzé-Vaussais, ayant eu : a) Louis, du premier lit, né le 19 mai 1810 à Sauzé-Vaussais et décédé le 29 août 1813 audit lieu. b) Marie-Anne, née le 10 avril 1812 à Sauzé-Vaussais et décédée le 13 mars 1890 à Couhé, qui avait épousé Jean-Célestin Martine. c) Marie, née le 21 septembre 1814 à Sauzé-Vaussais. d) Lucile, née le 20 octobre 1816 à Sauzé-Vaussais et décédée le 21 septembre 1819 audit lieu. e) Pierre Louis, serrurier, né le 28 avril 1819 à Sauzé-Vaussais, qui y épousa, le 24 octobre 1843, Marie Pélagie David, fille de Jean-Gabriel, cabaretier, et de Marie-Julie Valette. 8) Olivier, baptisé le 5 juin 1780 à Brux. 9) Luce, baptisée le 12 juin 1786 à Brux, où elle fut inhumée le 2 juillet suivant.
6. — MÉTAYER (Jean-Baptiste Henri), greffier de la municipalité de Civray, baptisé le 25 septembre 1768 à Brux, épousa, le 26 brumaire de l'an III, à Civray, Marie-Magdeleine Perrin, fille de Pierre-Joseph et d'Élisabeth Oudin, dont il eut : 1) Jean Henry, né le 18 septembre 1795 à Civray. 2) Fortuné, qui suit. 3) Jean-Jacques Mandé, né le 28 juin 1799 à Civray. 4) Georgette, née le 3 février 1802 à Civray et décédée le 17 suivant audit lieu. 5) Anne Lucile, née le 5 avril 1805 à Civray.
7. — MÉTAYER (Fortuné), praticien, né le 11 nivôse de l'an V à Civray, épousa, le 23 février 1829, à Sommières-du-Clain, Marie-Céleste Maury, fille de Louis et de Louise Pautrot. Il mourut le 29 août 1854 à Civray, ayant eu : 1) Henry Fortuné, né le 8 décembre 1829 à Civray, s'engaga volontairement au sein du 8e régiment des chasseurs, et fit les campagnes d'Afrique (1859 à 1861) et contre l'Allemagne (1870). Prisonnier de guerre à Sedan le 2 septembre 1870, il rentra le 18 août 1871, puis servit à Lyon. Il était lieutenant le 30 avril 1872, qui lui valut d'être nommé chevalier de la Légion d'Honneur, par décret du 20 novembre 1872.

jeudi 1 février 2018

BONNIN (Rom)

§ Ier.
1. — BONNIN (François), procureur à Rom, fut l'époux d'Anne Élisabeth Reboux, dont il eut : 1) Pierre, qui suit. 2) Georges, rapporté en § II.
2. — BONNIN (Pierre), procureur à Rom, né vers 1683, qui épousa, le 27 juin 1713, à Couhé, Aimée Chevalier, fille de François et de feue Magdeleine Daranlot, en présence de ses père et mère, de Georges Bonnin, son frère, et d'Isaac Marescal, son cousin issu de germain. Il fut inhumé le 13 février 1748 à Couhé, ayant eu : 1) François, baptisé le 1er novembre 1715 à Couhé. 2) Marguerite, baptisée le 27 juillet 1718 à Couhé. 3) Olivier Georges, qui suit. 4) Marie, baptisée le 3 juin 1724 à Couhé.
3. — BONNIN (Olivier Georges), huissier royal, baptisé le 9 mars 1721 à Couhé, qui épousa, le 28 avril 1755, à Civray, Magdeleine Tendron, fille de Pierre et de Magdeleine Anchaud. Il fut inhumé le 10 mai 1774 à Couhé, ayant eu : 1) Marie-Magdeleine, baptisée le 31 janvier 1756 à Couhé et inhumée le 1er avril 1757 audit lieu. 2) Georges Antoine, baptisé le 2 mars 1757 à Couhé. 3) Charles Olivier, baptisé le 3 février 1759 à Couhé. 4) Paul, baptisé le 9 janvier 1761 à Couhé, qui y fut inhumé sous le prénom d'Hyppolite, le 28 juillet 1766, à l'âge de 6 ans. 5) autre Marie-Magdeleine, baptisée le 17 avril 1762 à Couhé et inhumée le 20 février 1765 audit lieu. 6) Jeanne Catherine, baptisée le 15 octobre 1763 à Couhé et décédée le 11 décembre 1795 audit lieu. 7) autre Marie-Magdeleine, baptisée le 29 avril 1765 à Couhé, où elle fut inhumée le 8 avril 1766. 8) Marie-Anne, baptisée le 16 avril 1766 à Couhé. 9) Jean-Pierre, baptisé le 17 février 1768 à Couhé et inhumé le 14 février 1771 audit lieu. 10) Françoise, baptisée le 27 avril 1769 à Couhé. 11) François, baptisé le 22 novembre 1772 à Couhé.
§ II.
2. — BONNIN (Georges), fils de François et d'Anne Élisabeth Reboux (1er degré, § Ier), né vers 1688, épousa Élisabeth Millet.
Veuf, il se remarie, le 7 janvier 1738 à Brux, à Jeanne Pugnier, veuve de François Olivier Bonnin. Il fut inhumé le 1er novembre 1758 à Rom, ayant eu du second lit : 1) Olivier, né vers 1740 et inhumé le 10 novembre 1787 à Rom. 2) Jean, qui suit. 3) Louise, qui épousa, le 13 novembre 1764, à Brux, Jean Métayer, fils de Charles, sieur de Boisrond, et d'Anne Rebecourt.
3. — BONNIN (Jean), huissier, qui épousa, le 24 janvier 1774, à Blanzay, Catherine Radégonde Pautrot, fille de Louis René, receveur de la maison noble de Comporté, et de Marie de Besse. De leur union, ils eurent : 1) Jean Olivier François Xavier, qui suit. 2) Pierre, baptisé le 20 mars 1777 à Rom. 3) François Fridolin, baptisé le 6 mars 1782 à Rom. 4) Pierre Louis, serrurier, baptisé le 5 septembre 1783 à Rom, qui épousa, le 12 janvier 1807, à Blanzay, Rosalie Bonnin, fille de Jean Hilaire et de Françoise Lapauze.
4. — BONNIN (Jean Olivier François Xavier), boulanger, baptisé le 2 décembre 1774 à Rom, épouse, le 18 février 1811, à Gençay, Marie-Thérèse Babin, fille de feu Jean, marchand boulanger, et de Marie-Thérèse Sire. De leur union, ils ont : 1) Jean-Olivier, qui suit. 2) Marie-Thérèse Rosalie, née le 5 septembre 1817 à Gençay, qui y épouse, le 5 juin 1837, Jean-Germain Moreau, marchand épicier, fils de feu Jean et de Louise Audin. Veuve, elle se remaria, le 28 août 1848, audit lieu, à Louis Théophal Nicoulaud, huissier, fils de Joseph et de Marie Sabourault.
5. — BONNIN (Jean-Olivier), boulanger, né le 31 mars 1812 à Gençay, qui épousa, le 16 janvier 1837, à Couhé, Marie-Louise Outécy, fille de feu Jean et de Pauline Demellier. De leur union, ils eurent : 1) Amélina Louise Alphonsine, née le 30 novembre 1837 à Gençay, qui y épouse, le 14 septembre 1858, Eugène Olivier Gauvignard, propriétaire, fils d'Élie et de Marie Vallée. 2) Louise Coralie, née le 16 mars 1839 à Gençay, qui y épouse, le 14 septembre 1858, à Gençay, Narcisse Bellin, pharmacien, fils de feu René et de Jeanne-Marguerite Villards.

mercredi 31 janvier 2018

DORIDAN

DORIDAN (Marie), épousa, le 29 octobre 1668, à Mauprévoir, François Rogue, sieur des Brouhes.
DORIDAN (Magdeleine), veuve Delage, fut inhumée le 4 juin 1699 à Saint-Didier de Poitiers.
DORIDAN (Antoine), décédé le 3 mai 1644 à Charroux, avait épousé Marie Prévost, dont il eut : 1) Pierre, né le 20 août 1602, qui fut médecin et mourut le 20 décembre 1673. 2) peut-être Jean, sieur de Matheselon, habitant Mauprévoir en 1630. 3) Marguerite, qui épousa Samuel Devillette, sieur de Lagirault. 4) Isabelle, qui épousa François Orend.
§ Ier.
1. — DORIDAN (Antoine), juge, fut l'époux de Jeanne Nélias, dont il eut : 1) Antoine, qui suit. 2) probablement Pierre, docteur en la faculté de médecine, originaire de Charroux, épouse, le 3 février 1654, dans la chapelle du Palais-Royal, à Saint-Hilaire-de-la-Celle de Poitiers, Magdeleine Rimbeau, en présence notamment de Louise Deffray.
2. — DORIDAN (Antoine), procureur fiscal de la baronnie et ville de Charroux, né vers 1623, épousa en premières noces Catherine Boiceau.
Veuf, il se remaria, par contrat du 20 mars 1654, devant Johanne, notaire à Poitiers, à Louise Deffray, fille de feu Vincent, et de Jeanne Laurent, dont il eut : 1) Louis, sieur de Chassenet, né vers 1649, fut inhumé le 30 août 1729 à Charroux, en présence de Pierre Bourdier, sénéchal dudit lieu, de Charles Doridan, sieur de la Bertaudière, son neveu et de Françoise Collet, sa belle-soeur. 2) Antoine, baptisé le 17 juin 1658 à Charroux. 3) François, qui suit. 4) Magdeleine.
De nouveau veuf, il épousa, le 27 janvier 1687, à Charroux, Marie Collet, veuve de Jean Bérard, apothicaire, en présence de Magdeleine Doridan, sa fille. Il fut inhumé le 4 janvier 1697 à Charroux.
3. — DORIDAN (François), sieur de la Bretaudière, procureur fiscal de Charroux, major de la milice, baptisé le 27 septembre 1660 à Charroux, y épousa, le 6 février 1690, Françoise Collet. Il fut inhumé le 7 juillet 1706 à Charroux, ayant eu : 1) Antoine, baptisé le 9 mai 1691 à Charroux. 2) Magdeleine, baptisée le 30 juillet 1693 à Charroux. 3) Françoise-Catherine, baptisée le 13 février 1695 à Charroux. 4) Charles-François, qui suit. 5) Jean-Marie François, baptisé le 25 octobre 1703 à Charroux. 6) Antoine Charles François, baptisé le 16 juillet 1705 à Charroux.
4. — DORIDAN (Charles-François), notaire et procureur, baptisé le 4 juillet 1698 à Charroux, épousa, par contrat du 7 décembre 1727, devant Brunet, notaire à Poitiers, et le 7 janvier 1728, à Saint-Porchaire de la dite ville, Radégonde Vauzelle, fille de sire Étienne, marchand, et de Marie Hillairet, dont il eut : 1) Françoise, baptisée le 30 novembre 1729 à Charroux, épousa, par contrat du 20 juillet 1749, à Charroux, et par cérémonie du 4 août suivant audit lieu, François Loyseau, fils de Jean, sieur de la Loge, et d'Élisabeth Chrestien. Elle fut inhumée le 6 janvier 1754 à Charroux. 2) Marie-Radégonde, baptisée le 1er mars 1731 à Charroux. 3) Charlotte, baptisée le 27 novembre 1732 à Charroux et inhumée le 30 août 1779 audit lieu. 4) Charles Félix, baptisé le 21 octobre 1734 à Charroux. 5) Jean, baptisé le 8 mars 1736 à Charroux. 6) Marie-Anne, baptisée le 14 mai 1738 à Charroux. 7) Charles, baptisé le 29 mars 1740 à Charroux. 8) Marguerite Radégonde, baptisée le 20 juillet 1744 à Charroux. 9) Marie, qui épousa, le 17 octobre 1785, à Mauprévoir, Gabriel David Rigaleau, maître chirurgien, veuf de Jacquette Corderoy.

mardi 30 janvier 2018

MANCIER (de)

MANSIER (Gaspard), écuyer, sieur de la Vergne, fut l'époux de Claude Hilaire, dont il eut : 1) Marie-Marthe, qui épousa, le 27 janvier 1669, à Moussac, Guillaume Vasselot, écuyer, sieur du Port, fils des feux Louis, écuyer, sieur du Breuil, et de Marie Garnier. 2) Pierre qui suit.
MANSIER (Pierre de), écuyer, seigneur de Puyrobin, fut l'époux de Marguerite de Guillaumet, fille de Philippe, seigneur de Balentru et de Gabrielle de Marans (Journal de M. Demaillasson, avocat du Roi à Montmorillon, tome 1, page 88), dont il eut : 1) Anne-Marie, dite Ninon, qui épousa, le 17 juillet 1687, à Moussac, Jacques Guyot, écuyer, sieur du Teil, fils de Jean et de feue Louise de Cléré.
MANSIER (François Gilles de), écuyer, sieur de Douzelly, naquit vers 1694 et mourut le 16 mai 1766. Il fut inhumé le lendemain dans l'église de Millac.
§ Ier.
1. — MANSIER (François de), écuyer, né vers 1665, mourut le 21 mai 1752 à Nérignac et fut inhumé le lendemain dans l'église de Moussac, fut l'époux de Catherine Perrin, dont il eut : 1) Marguerite, baptisée le 1er août 1689 à Moussac, qui eut pour parrain Pierre de Mansier, écuyer, sieur de Puyrobin. Ce fut probablement elle qui était ,inhumée le 4 février 1769 dans l'église de Millac, à l'âge de 80 ans. 2) Pierre, qui suit. 3) François, baptisé le 25 septembre 1691 à Moussac.
2. — MANSIER (Pierre de), écuyer seigneur de la Vergne, puis seigneur de la Borie et de Nérignac, fut baptisé le 30 juillet 1690 à Moussac. Il épousa, le 28 octobre 1721, au Vigeant, Charlotte Radégonde Barbarin, fille de feu Pierre, chevalier seigneur de Joussé et de Marie-Anne Diné, qui lui apporta la terre de Joussé. Il la vendirent, le 20 août 1755, à Pierre de Magne, chevalier de Saint-Louis, et à Marie Regnault, son épouse. De son union, il eut : 1) Marie-Anne, baptisée le 6 octobre 1722 à Moussac. 2) Marie, baptisée le 15 octobre 1723 à Moussac. 3) Jean-Armand, baptisé le 17 mars 1727 à Moussac. 4) Marguerite, baptisée le 17 mars 1727 à Moussac. 5) Marie-Paule, baptisée le 29 avril 1731 à Moussac. 6) François Joseph, baptisé le 3 septembre 1732 au Vigeant. 7) Marie Magdeleine Bonaventure, baptisée le 5 octobre 1733 à Moussac, où elle fut inhumée le 7 juillet 1738. 8) François, baptisé le 24 mai 1735 à Moussac. 9) autre François, qui suit.
3. — MANCIER (François de), baptisé le 11 mars 1737 à Moussac, chevalier seigneur de la Borie et de Nérignac, épousa, le 4 septembre 1769, à Vicq-sur-Gartempe, Jeanne de la Bussière, fille de Jean, chevalier seigneur de la Forest et de Vic. Celle-ci mourut à la Borie le 17 juin 1770, âgée de 22 ans.
Veuf, il se remaria à Jeanne Delarrie, et mourut le 24 messidor de l'an XIII à Saint-Romain à l'âge de 66 ans, ayant eu : 1) Louise, baptisée le 7 avril 1774 à Saint-Romain. 2) Marie, baptisée le 3 mars 1775 à Saint-Romain. 3) Jacques, écuyer, ex chevaux-léger de la garde du roi et lieutenant de cavalerie, né le 1er août 1776 à Saint-Romain, épousa, le 18 octobre 1819, à Poitiers, Anne-Eulalie Bellin de la Boutaudière, fille de feu Jean-Philippe, en son vivant chevalier de l'ordre royal de Saint-Louis et capitaine de cavalerie, et de Thérèse de Blacvod. De leur union, ils eurent : a) Marie-Anne Radégonde Thérèse, née le 16 août 1820 à Saint-Romain et décédée le 25 mai 1905 à Poitiers, qui avait épousé, le 20 avril 1841, à Saint-Romain, Hilaire Abel Taveau de Morthemer, baron dudit nom, fils d'Hilaire et de Marie-Rose Constant des Chézeaux. b) Louise Philippine Eulalie, née le 3 août 1822 à Saint-Romain. 4) Jacques Hyppolite, qui suit.
4. — MANCIER (Jacques-Hyppolite de), propriétaire, né le 4 mai 1781 à Saint-Romain, épousa, le 5 mai 1813, à Poitiers, Marie-Louise Joséphine Demaillou-Dejourdes, fille d'Henry, propriétaire à Pont-l'Abbé, et de feu Marie-Magdeleine Victoire Vincier. Veuf, il était propriétaire à Aslonnes lorsqu'il se remaria, le 3 février 1842, à Salles-en-Toulon, Eliza de Montjon, fille de Martial Marie-Pascal et de feue Catherine Reignault. Il mourut le 8 juillet 1846 à Saint-Secondin, ayant eu : 1) Marie-Jeanne, née le 8 novembre 1814 à Saint-Laurent-de-Jourdes, qui fut l'épouse de Louis Aimé Pastoureau de la Braudière. Elle mourut le 3 avril 1839 à Poitiers. 2) Radégonde Marie Victorine, décédée le 28 août 1838 à Saint-Laurent-de-Jourdes. 3) Marie-Félix Léopold, receveur de l'enregistrement à Saint-Laurent-sur-Gorre (Haute-Vienne), né le 9 février 1843 à Aslonnes, épousa, le 5 février 1872, à Monts-sur-Guesnes, Marie-Charlotte de Montjon, fille de Charles-Honoré, propriétaire, et de feue Clothilde de Mauvise. 4) Auguste Rodolphe, qui suit.
5. — MANCIER (Auguste Rodolphe de), propriétaire à Pellejault de Verrières, né 4 avril 1845 à Saint-Secondin, épousa, le 18 février 1873, à Marçay, Marie-Carmel Aloïse de Mascureau, fille d'Aléric et de Marie-Alexandrine Pelletier de Montigny. De leur union, ils eurent : 1) Marie-Elisabeth Marguerite, née le 4 décembre 1874 à Marçay, qui épousa, le 7 août 1900, à Poitiers, Théodore Pierre Denis Bernard-Lapommeraye, propriétaire à Saint-Secondin, fils de feu François-Denis et d'Orélie Zoé Motheau. 2) Marie-Anne Clothilde, née le 31 janvier 1877 à Marçay.

lundi 29 janvier 2018

DEJEANBOUYER

Individus isolés
DEJEANBOUYER (Denise), épousa, le 3 mai 1618 à Civray, Jacques de la Bataille.
DEJEANBOUYER (Louis), épousa, le 24 janvier 1621, à Civray, Georgette Rineau.
DEJEANBOUYER (Louis), épousa, le 11 juin 1623, à Civray, Anne Bertaudeau, de la paroisse de Limalonges.
DEJEANBOUYER (Nicolas), épousa, par contrat du 1er septembre 1643, à Civray, Jacquette Brunet, fille de Pierre et de Marie David, en présence de Catherine Dejeanbouyer, sa soeur, et de Jacques Dejeanbouyer, son oncle. De leur union, ils eurent au moins : 1) Nicolas, baptisé le 30 juin 1647 à Civray. 2) Marguerite, baptisée le 10 octobre 1649 à Civray.
DEJEANBOUYER (Jean), fut l'époux de Marie Pelletier, dont il eut : 1) Marie, baptisée le 3 septembre 1645 à Civray.
DEJEANBOUYER (Marie), épousa, le 9 février 1688, à Blanzay, Jean Lucqueau.
DEJEANBOUYER (Jeanne), épouse de Jean Mauflastre, naquit vers 1635 et abjura le 4 avril 1681, à Champagné-le-Sec, où elle fut inhumée le 24 août 1719. Elle était la soeur de Jean, qui suit.
DEJEANBOUYER (Pierre), vivait en qualité de serviteur domestique dans la maison d'Hillairet Texereau, marchand, demeurant au village de Marigné, paroisse de Saint-Pierre-d'Exideuil, lorsqu'il épousa, par contrat du 16 février 1664, devant Vaugelade, notaire à Civray, Jeanne Pissard, fille d'Étienne, laboureur, et de Michelle Bobe, en présence de Jean Mauflastre, marchand, son beau-frère, et d'Hillairet Doussot, son oncle. De leur union, ils eurent : 1) Marie, baptisée le 26 juillet 1666 à Civray, morte avant 1678. 2) Marguerite.
DEJEANBOUYER (Jacques), était l'époux de Louise Boisson, dont il eut : 1) Jeanne, baptisée le 8 novembre 1671 à Civray.
DEJEANBOUYER (Jean), dit "le jeune", journalier, avait épousé Catherine Bourglaud. Il habitait, vers 1702, au village de Chez Boisson, paroisse de Saint-Saviol. De leur union, ils eurent : 1) Jeanne, épouse de Pierre Bréluchet, né vers 1670 et inhumé le 2 juillet 1740 à Savigné. 2) Pierre, également journalier, qui épousa, le 2 décembre 1702, à Civray, Françoise Didier, fille de Jacques, journalier, et de Mathurine Jouinot. 3) Magdeleine, qui épousa, le 12 juin 1702, à Saint-Gaudent, Jean Melin, journalier, fille de Gervais et de Simone Noguet. 4) Anne, présente au mariage de sa soeur Magdeleine.
§ Ier.
1. — DEJEANBOUYER (Cosme), fut l'époux de Denise Monjouan, et était décédé avant le 8 juillet 1663, date du contrat de mariage de son fils : 1) Jeanne, baptisée le 26 mai 1636 à Civray, qui fut l'épouse de François Bouchet. 2) Pierre, qui suit.
2. — DEJEANBOUYER (Pierre), vivait avec sa mère à la Tourenne, lorsqu'il épousa, le 8 juillet 1663, devant Pascault, notaire à Civray, Guillemette Magnan, fille de Pierre et de Mathurine Tribot. De leur union, ils eurent : 1) Louis, qui suit. 2) peut-être Pierre, rapporté en § IX. 3) Charles, né vers 1681, épousa, par contrat du 29 mai 1707 à Civray et par cérémonie du 4 juillet 1707 à Savigné, Marie Joubert, née vers 1688 et inhumée le 23 mai 1743 à Savigné, fille de Louis et de Marie Rogeon, en eut : a) Pierre, baptisé le 25 mars 1711 à Savigné. b) Jean, baptisé le 30 août 1714 à Savigné. c) autre Jean, baptisé le 31 juillet 1718 à Savigné. d) Marie, baptisée le 19 août 1725 à Savigné, qui épousa, le 2 juillet 1753, à Limalonges, Daniel Serin, fils de Jacques et de Suzanne Couturier.
3. — DEJEANBOUYER (Louis), baptisé le 15 avril 1671 à Civray et inhumé le 2 novembre 1739 à Blanzay, avait épousé, en ce dernier lieu, Marie Lucquiaud, fille de Claude et d'Antoinette Tabarin. De leur union, ils eurent : 1) Pierre, baptisé le 28 octobre 1728 à Blanzay et inhumé le 13 février 1748 au même lieu. 2) Marie, baptisée le 27 mars 1730 à Blanzay et inhumée le 14 février 1748 au même lieu. 3) Charles Jacques, baptisé le 24 novembre 1731 à Blanzay et inhumé le 17 août 1738 audit lieu. 4) Jean, qui suit. 5) Jacques, rapporté en § VIII.
4. — DEJEANBOUYER (Jean), baptisé le 9 avril 1734 à Blanzay, y mourut le 24 vendémiaire de l'an VI, où il avait épousé, le 4 octobre 1762, Jeanne Bouchet, fille de Jean et de Marie Berthomé. De leur union, ils eurent : 1) Jean, né vers 1763 et inhumé le 26 août 1767 à Blanzay. 2) Anne, baptisée le 19 septembre 1765 à Blanzay, épousa, le 23 pluviôse de l'an II (11 février 1794), audit lieu, Jean Allain, fils de Jean et de Jeanne Dillot. 3) Louis, qui suit. 4) Pierre, rapporté en § IV. 5) Jeanne, baptisée le 18 avril 1774 à Blanzay et décédée le 11 mars 1806 audit lieu, qui y avait épousé, le 16 brumaire de l'an VI, Jacques Dejeanbouyer, fils d'Antoine et de Marie Denieuil (v. 4e degré, § IX). 6) Jean, baptisé le 22 août 1776 à Blanzay, y fut cultivateur puis huillier, avait épousé, le 30 brumaire de l'an VII à Chaunay, Marie Berthomé, fille de Jean et de Marie Vaillant. De leur union, naquirent : a) Jeanne, née le 2 vendémiaire de l'an VIII à Blanzay et décédée le 5 septembre 1839 audit lieu, y avait épousé, le 29 décembre 1817, Jean Allain, fils de Jean et d'Anne Dejeanbouyer. b) Françoise, née le 15 novembre 1800 à Blanzay. c) Marie, née le 9 mai 1802 à Blanzay. d) autre Marie, née le 19 thermidor de l'an XIII à Blanzay, épousa, le 18 octobre 1826, audit lieu, François Allain, fils de Jean et d'Anne Dejeanbouyer. e) Anne, née le 24 mai 1807 à Blanzay. d) Jean, né le 12 avril 1811 à Blanzay. e) Antoinette, née le 22 mars 1814 à Blanzay et décédée le 11 janvier 1873 au même lieu, épousa, le 8 mai 1833, à Champagné-le-Sec, Jacques Dejeanbouyer, fils de Louis et de Catherine Brault (v. 5e degré, § Ier.). 7) autre Jean, baptisé le 21 mai 1781 à Blanzay et inhumé le 4 octobre 1782 au même lieu. 8) autre Jean, rapporté en § VII.
5. — DEJEANBOUYER (Louis), baptisé le 14 août 1768 à Blanzay, mourut le 26 janvier 1846 à Champagné-le-Sec, où il avait épousé, 1°) le 15 janvier 1794, Catherine Brault, fille de Jean et de Catherine Dupas, dont il eut : 1) Jean, né le 9 novembre 1794 à Champagné-le-Sec. 2) Louis, né le 9 octobre 1798 à Champagné-le-Sec. 3) Léger Pierre, qui suit. 4) Pierre, rapporté en § II. 5) Jacques, rapporté en § III.
Veuf, il se remaria, le 6 février 1833, à Radégonde Baudiffier, fille de Jean et de Marie-Françoise Martinière, veuve de Louis Baudiffier.
6. — DEJEANBOUYER (Léger Pierre), naquit le 20 prairial de l'an XI à Champagné-le-Sec et mourut le 8 novembre 1869 à Blanzay. Il avait épousé le 19 juin 1820, à Savigné, Marie Garreau, qui lui donna : 1) Catherine, née le 21 mars 1822 à Champagné-le-Sec. 2) François, né le 12 février 1825 à Blanzay. 3) Anne, née le 19 novembre 1827 à Blanzay et morte le 29 novembre 29 novembre 1866 à Surin, avait épousé 1°) le 20 janvier 1845, à Asnois, François Audoin, propriétaire, fils de Jean et de Marie-Jeanne Gayet, puis, veuve, 2°) le 7 janvier 1863, au même lieu, François Séguret.
Puis, il se remaria, le 21 mai 1828, à Blanzay, à Jeanne Allain, fille de Jean et d'Anne Dejeanbouyer (v. 4e degré, § Ier.), dont il eut : 4) Marie, née le 14 mars 1829 à Blanzay. 5) autre Marie, née le 23 mars 1833 à Blanzay et décédée le 13 février 1839 audit lieu. 6) Anne, née vers 1834 et décédée le 6 avril 1837 à Blanzay. 7) Jeanne, née le 30 janvier 1835 à Blanzay.
Enfin, il épousa, le 5 juillet 1837, à Blanzay, Marie-Sylvie Mauduit, fille de Jacques et de Marguerite Joyeux-Laffuie (v. JOYEUX de la Fuie). De cette union, naquirent : 8) Jeanne, née le 16 avril 1838 à Blanzay et décédée le 25 novembre 1895 à Civray, avait épousé, le 6 septembre 1858, à Blanzay, Louis Garraud. 9) autre Marie, née le 15 juin 1842 à Blanzay et décédée le 26 novembre 1891 au Vigeant, épousa, le 14 octobre 1857, à Blanzay, Jean Boutet.
§ II.
6. — DEJEANBOUYER (Pierre),  fils de Louis et de Catherine Brault (5e degré, § Ier.), né le 12 mai 1806 à Champagné-le-Sec et décédé le 22 octobre 1875 à Chaunay, avait épousé, le 12 janvier 1832, à Linazay, Magdeleine Brault. De leur union, naquirent : 1) Jacques, qui suit. 2) Marie, née le 30 octobre 1835 à Champagné-le-Sec. 3) Magdeleine, née le 21 février 1839 à Champagné-le-Sec et décédée le 23 juillet 1847 audit lieu. 4) Louis, né le 13 juillet 1842 à Champagné-le-Sec. 5) autre Jean, né le 17 février 1845 à Champagné-le-Sec, épousa, le 10 janvier 1872, au même lieu, Marie Coulais, fille de Jean Joseph et de Jeanne Lasnier, dont il eut : a) Victor, né le 11 février 1875 à Champagné-le-Sec et mort le 16 mars suivant audit lieu. 6) Victor, né le 21 juillet 1849 à Champagné-le-Sec et décédé le 23 novembre 1852 au même lieu.
7. — DEJEANBOUYER (Jacques), né le 10 octobre 1832 à Champagné-le-Sec, épousa, le 12 septembre 1855, audit lieu, Marie Granger, née le 20 septembre 1835 à Champagné-le-Sec, fille de Jean et de Marie Cognac. De leur union, ils eurent : 1) Pierre, cultivateur, né le 2 septembre 1856 à Champagné-le-Sec, qui y épousa, la 16 janvier 1884, Magdeleine Debenest, fille de Jean et de Magdeleine Doux. 2) Alexis, qui suit. 3) Marie, née le 13 janvier 1862 à Champagné-le-Sec et décédée le 21 dudit mois audit lieu.
8. — DEJEANBOUYER (Alexis), cultivateur, né le 8 décembre 1858 à Champagné-le-Sec, qui épousa, le 16 janvier 1884 au même lieu, Marie Noireau, fille de François et de Catherine Cardin, dont il eut : 1) Marie-Alexandrine, née le 22 décembre 1884 à Champagné-le-Sec. 2) Adèle, née le 7 octobre 1887 à Champagné-le-Sec et décédée le 5 janvier suivant au même lieu.
§ III.
6. — DEJEANBOUYER (Jacques),  fils de Louis et de Catherine Brault (5e degré, § Ier.), né le 8 juin 1811 à Champagné-le-Sec, avait épousé, le 8 mai 1833, audit lieu, Antoinette Dejeanbouyer, dont il eut : 1) Pierre, né le 8 juillet 1834 à Champagné-le-Sec. 2) Jean, né le 15 juin 1836 à Champagné-le-Sec, et mort le 23 mars 1895 à Blanzay, avait épousé, 1°) le 6 juillet 1859, à Romagne, Jeanne Houiller, fille de Louis, cultivateur, et de Marie Nicolas, puis, 2°) le 12 avril 1869, à Romagne, Marie-Anne Laforge, fille de François et de Marie Baillot. 3) Marie, née le 3 avril 1838 à Champagné-le-Sec et morte le 29 dudit mois au même lieu. 4) autre Marie, née le 21 août 1840 à Champagné-le-Sec. 5) Jacques, née le 11 août 1842 à Champagné-le-Sec. 6) Louis, né le 30 avril 1844 à Champagné-le-Sec et décédé le 23 mai suivant au même lieu. 7) Marie-Anne, baptisée le 8 mai 1845 à Champagné-le-Sec, mourut le 12 juillet 1903 à Blanzay. 8) François, né le 10 avril 1847 à Champagné-le-Sec et décédé le 19 septembre 1867 à Blanzay. 9) Marie, née le 11 février 1849 à Champagné-le-Sec. 10) Magdeleine, qui suit. 11) Louise, née le 20 mars 1855 à Saint-Saviol. 12) autre Louise, née le 10 octobre 1857 à Blanzay.
Veuf, il épousait, le 2 mars 1880, à Blanzay, Magdeleine Thibault, veuve de Louis Magnan et fille de François et de Marie Thenault. Il mourut le 3 juillet 1887 à Chaunay.
7. — DEJEANBOUYER (Magdeleine),  dite "Angélique", naquit le 2 septembre 1852 à Limalonges, sous le nom de Magdeleine Bouhier, et mourut sans alliance le 21 février 1894 à Blanzay. Elle eut, hors union : 1) Jean, qui suit.
8. — DEJEANBOUYER (Jean), né le 21 juin 1876 à Blanzay, était présenté par son oncle Jean Dejeanbouyer, et fut reconnu par sa mère le 5 juillet suivant. Il épousa, le 6 octobre 1902, au même lieu, Marie-Louise Christine Villeneuve, fille de Jean, cultivateur, et de Louise Lagrange, dont il eut : 1) Marie, née le 22 juin 1903 à Blanzay. 2) Jean Marcel, né le 8 mai 1905 à Blanzay. 3) Clémentine Hélène, née le 10 février 1908 à Blanzay.
§ IV.
5. — DEJEANBOUYER (Pierre), fils de Jean et de Jeanne Bouchet (4e degré, § Ier.), baptisé le 28 décembre 1771 à Blanzay et décédé le 17 octobre 1803 au même lieu, fut cultivateur et laboureur. Il y avait épousé, le 16 février 1795, Jeanne Berthomé, fille de Jean et de Marie Vaillant. De leur union, ils eurent : 1) Jean, qui suit. 2) Marie-Jeanne, née le 21 janvier 1797, épousa, le 31 janvier 1820, à Genouillé, Pierre Granger, fils de Jean et de Marie Moreau. 3) Marie, née le 1er août 1798 à Blanzay et décédée le 4 brumaire de l'an IX au même lieu. 4) Françoise, née le 17 novembre 1800 à Blanzay, épousa, le 21 décembre 1830, à Genouillé, Louis Pisset, cultivateur aux Mauvoisins, en cette commune, fils de feu Louis et de Marie Pesturaud. 5) Pierre, né le 13 ventôse de l'an X (4 mars 1802) à Blanzay, qui était cultivateur aux Brouhes, commune de Saint-Gaudent, lorsqu'il épousa, le 14 octobre 1829, à Civray, Louise Magdeleine Aimée Dion, fille de Jacques, cultivateur, et de feue Marie Vivien, dont il eut : a) Marie, née le 21 octobre 1830 à Civray.
6. — DEJEANBOUYER (Jean), cultivateur, né le 8 frimaire de l'an IV à Blanzay, épousa, le 22 décembre 1817, à Saint-Clémentin (Civray), Marie Guyon, fils de Jean et de Marie Vivien. De leur union, naquirent : 1) Jean, qui suit. 2) Louis, rapporté en § V. 3) Pierre, rapporté en § VI. 4) Marie, née le 21 novembre 1832 à Civray, épousa, le 4 octobre 1854 à Savigné, Pierre Brun, domestique, fils de Louis et de Jeanne Rogeon.
7. — DEJEANBOUYER (Jean), né le 2 février 1819 à Civray et décédé le 16 février 1888 au même lieu, fut stationnaire télégraphique, puis employé au télégraphe (1844-1849), avant d'être cultivateur. Il avait épousé, le 7 février 1844, à Savigné, Marie-Anne Pissard, fille de Pierre et de Marie Poitevin. De leur union, ils eurent : 1) Charles, qui suit. 2) Louis, né le 15 avril 1849 à Civray, épousa, le 16 avril 1877, à Saint-Saviol, Marie-Louise Robin, fille de Jean et de Marie Cabanne. De leur union, ils eurent : a) Marie-Louise, née le 9 février 1878 à Saint-Saviol et décédée le 25 octobre 1955 à Saint-Gaudent, avait épousé, en cette dernière commune, le 27 avril 1898, Louis Gendreau, fils de Jean et de Françoise Catherine Poupart. b) Louis Léon, né le 17 octobre 1883 à Lizant, épousa, le 22 février 1909, à Blanzay, Hévéline Marie Françoise Lucie Didier, fille de François Antoine Hyppolite et de Françoise Brault. 3) Jean, cultivateur, qui naquit le 19 février 1865 à Civray et mourut le 26 novembre 1900 à Voulême. Il avait épousé, le 8 avril 1896, à Saint-Gaudent, Marie-Geneviève Decoussé, fille de Mathurin et de Magdeleine Geneviève Besson, veuve de Célestin Vallade. De leur union, ils eurent : a) Jean Henri, né le 28 avril 1898 à Voulême et mort le 9 septembre 1987 à l'Isle-d'Espagnac, qui avait épousé, 1°) le 22 février 1925, à Compiègne (Oise), Clothilde Sadot, puis 2°) le 21 décembre 1944, à Paris-14e, Suzanne Georgette Émilie Granger. b) Maurice Fernand, né le 13 avril 1900 à Voulême, qui avait épousé, le 15 septembre 1930, à Aix-en-Ergny (Pas-de-Calais), Blanche Germaine Marie Dumez. 4) Pierre, né le 26 juin 1867 à Civray et décédé le 12 juillet suivant au même lieu.
8. — DEJEANBOUYER (Charles), né le 5 août 1846 à Savigné, fut cultivateur à la Châtre-au-Volant, commune de Genouillé, où il avait épousé, le 27 septembre 1869, Anne Vergnaud, fille de François et de Magdeleine Brousseau. De leur union, naquirent : 1) Charles, né le 11 juillet 1870 à Genouillé, était cultivateur au bourg de Saint-Gaudent, lorsqu'il y épousa, le 21 novembre 1892, Marie-Augustine Debenest, fille de Pierre et d'Hortense Trillaud. 2) Louis, né le 27 janvier 1873 à Genouillé, qui épousa, le 19 janvier 1903 à Lichères (Charente), Louise Eugénie Chauveau. 3) François, né le 15 juin 1875 à Genouillé. 4) Marie Éliza, née le 14 avril 1878 à Genouillé et décédée le 19 juillet 1881 au même lieu. 5) Jean, né le 1er avril 1883 à Genouillé.
§ V.
7. — DEJEANBOUYER (Louis), fils de Jean et de Marie Guyon (6e degré, § II.), cultivateur, naquit le 23 octobre 1821 à Civray. Il épousa, le 18 septembre 1850, à Civray, Marie-Magdeleine Sableau, fille d'Antoine et d'Anne Brunet, dont il eut : 1) Marie-Magdeleine, née le 8 octobre 1851 à Savigné et morte le 23 juillet 1885 à Civray, avait épousé Jean Valette. 2) Louis, né le 5 mai 1854 à Savigné.François, cultivateur, né le 20 décembre 1856 à Savigné, épousa, le 31 janvier 1883, à Saint-Gaudent, Pauline Pignoux, fille d'Alexis et d'Isabelle Poupard. De leur union, ils eurent : a) Clémence, née le 24 novembre 1883 à Saint-Gaudent. b) Berthe, née le 3 janvier 1886 à Saint-Gaudent. 3) Marie-Anne, née le 2 mai 1860 à Genouillé. 4) Pierre, qui suit. 5) Louise, née le 7 novembre 1868, à Civray.
8. — DEJEANBOUYER (Pierre), cultivateur, né le 8 septembre 1864 à Genouillé, épousa, le 25 septembre 1889, au même lieu, Françoise Élisa Rogeon, née le 11 décembre 1872 audit lieu, fille de François, cultivateur, et de Marie-Julie Dejeanbouyer. De leur union, naquirent : 1) Pierre François Fernand, né le 20 octobre 1890 à Genouillé. 2) Marcel, né le 20 novembre 1894 à Genouillé. 3) Albert Jean, né le 19 février 1898 à Genouillé.
§ VI.
7. — DEJEANBOUYER (Pierre), cultivateur, né le 11 mai 1829 à Civray et décédé le 3 février 1864 audit lieu, avait épousé, le 4 octobre 1854 à Savigné, Adeline Roux, décédée le 6 août 1863 audit lieu, fille du meunier Étienne, et de Louise Bert. De leur union, ils eurent : 1) Marie-Louise, née le 15 août 1855 à Savigné. 2) Louise Marie, née le 9 septembre 1857 à Savigné, épousa, le 7 février 1877, à Civray, Pierre Henri Métrot, cultivateur à Saint-Pierre-d'Exideuil, fils d'Antoine et de Marie Granger. 3) Pierre, qui suit.
8. — DEJEANBOUYER (Pierre), né le 2 décembre 1862 à Savigné, était cultivateur à la Boissière, commune de Taizé-Aizie, lorsqu'il épousa, le 21 janvier 1889, à Civray, Marie Arnaud, fille de Jean et de Marie Dejeanbouyer, dont il eut : 1) Pierre, né le 24 janvier 1890 à Civray. 2) Marie, née le 25 mars 1891 à Civray. 3) N., né sans vie le 1er octobre 1892 à Civray. 4) Louise Madeleine, née le 5 décembre 1894 à Civray. 5) Yvonne, née le 9 septembre 1897 à Civray.
§ VII.
5. — DEJEANBOUYER (Jean), fils de Jean et de Jeanne Bouchet (4e degré, § Ier.), baptisé le 30 août 1784 à Blanzay, épousa, le 8 pluviôse de l'an XIII, à Champagné-le-Sec, Marie Brault, fille de Jean et de Catherine Dupas. De leur union, naquirent : 1) Jeanne, née le 27 germinal de l'an XIII à Blanzay et décédée le 27 juillet 1829 à Chaunay. 2) Jean, né le 26 janvier 1808 à Champagné-le-Sec et décédé le 10 octobre 1828 à Chaunay. 3) Pierre, qui suit. 4) Marie, née le 5 février 1813 à Champagné-le-Sec, épousa, le 2 octobre 1833, à Chaunay, Pierre Lebrun, cultivateur au Boux Nerbet, à Limalonges, fils de Jean et de feue Marie Pingannaud. 5) Catherine, née le 15 mars 1816 à Champagné-le-Sec et décédée le 20 janvier 1888 audit lieu, avait épousé 1°) le 28 novembre 1838, à Chaunay, François Dejeanbouyer, fils de Jacques et de Jeanne Dejeanbouyer, puis, veuve, 2°) le 11 septembre 1844 au même lieu, Antoine Vincent, fils de Jean et de Jeanne Favre.
6. — DEJEANBOUYER (Pierre), cultivateur, né le 14 septembre 1810 à Champagné-le-Sec, épousa, le 16 octobre 1833, à Pliboux (Deux-Sèvres), Hélène Boutin, fille de François et de Magdeleine Hélène Robichon. De leur union, naquirent : 1) Marie, née le 16 octobre 1838 à Chaunay. 2) Pierre, né le 18 janvier 1841 à Chaunay, qui était cordonnier à Poitiers lorsqu'il épousa, le 27 juillet 1874, en cette ville, Aglaé Ernestine Populu, fille de Joseph, plafonneur, et de Marthe Guyonnet.
§ VIII.
4. — DEJEANBOUYER (Jacques), fils de Louis et de Marie Lucquiaud (3e degré, § Ier.), baptisé le 10 novembre 1736 à Blanzay, y mourut vers 1805 où il avait épousé, le 4 février 1769, Jeanne Berthomé, dont il eut : 1) Jeanne, baptisée le 18 novembre 1769 à Blanzay. 2) Louis, qui suit. 3) Magdeleine, baptisée le 16 mai 1774 à Blanzay. 4) Jacques, baptisé le 6 juillet 1781 à Blanzay.
5. — DEJEANBOUYER (Louis), cultivateur, baptisé le 6 mars 1771 à Blanzay, épousa, 1°) le 27 nivôse de l'an V (16 janvier 1797), au même lieu, Marie Gauvin, dont il eut : 1) Marie, née le 18 mars 1797 à Blanzay et morte le 18 avril 1800 au même lieu. 2) Jeanne, née le 23 janvier 1799 à Blanzay et décédée le 25 octobre 1800 audit lieu. 3) Magdeleine, née le 23 septembre 1801 à Blanzay. 4) autre Jeanne, née le 9 décembre 1803 à Blanzay. 5) Louis, qui suit. 6) autre Marie, née le 4 octobre 1808 à Blanzay et décédée le 3 août 1809 au même lieu. 7) Joseph, né le 30 octobre 1810 à Savigné.
Veuf, il se remaria, le 10 février 1811, à Savigné, à Marie Rogeon, fille de Pierre et de Marie Trouvé.
6. — DEJEANBOUYER (Louis), né le 7 mars 1806 à Blanzay, mourut le 11 mars 1861 à Savigné, où il avait épousé, le 6 février 1839, Marie Bonnet, fille de Jean-Baptiste et de Marie Montagne. De leur union, ils eurent : 1) Louis, né le 13 mars 1842 à Savigné. 2) Marie, née le 5 février 1845 à Savigné. 3) Magdeleine, née le 7 avril 1848 à Savigné et décédée le 7 août 1882 à Champagné-le-Sec, avait épousé Jean Gagnaire. 4) François, né le 7 juin 1851 à Champagné-le-Sec et décédé le 7 septembre suivant audit lieu. 5) Geneviève, née le 25 mai 1852 à Savigné. 6) Pierre, qui suit. 7) Jean, né le 25 avril 1858 à Savigné. 8) Juliette, née le 22 juillet 1859 à Savigné.
7. — DEJEANBOUYER (Pierre), né le 1er juillet 1855 au village de Jean Bouyer, à Champniers, fut maçon puis cultivateur. Il épousa, le 14 novembre 1877, à Romagne, Marie Leblanc, fille de Louis et de Jeanne Baudin, dont il eut : 1) Pierre Célestin Théophile, qui suit. 2) Ernest Émile Gaston, né le 5 mai 1880 à Savigné. 3) Marie Adelphine, née le 30 janvier 1882 à Savigné. 4) Léontine, née le 5 février 1885 à Savigné. 5) Anidas, né le 4 septembre 1887 à Savigné. 6) Clotaire, né le 16 janvier 1890 à Savigné. 7) Germain, né le 30 mars 1892 à Savigné. 8) Nicomède, né le 26 avril 1895 à Savigné. 9) Emma, née le 5 juin 1897 à Savigné.
8. — DEJEANBOUYER (Pierre Célestin Théophile), né le 29 août 1878 à Champagné-Lureau, commune de Savigné, fut mobilisé pendant la Grande Guerre et mourut le 16 août 1916 à Maurepas (Somme). Il avait épousé, le 24 janvier 1905, à Champniers, Marie Maria Valentine Rogeon, dont il avait eu : 1) Alidas Théophile, né le 21 janvier 1906 à Savigné. 2) Olga Valentine, née le 1er mars 1908 à Savigné. 3) Fernand Théodule, né le 18 février 1912 à Savigné.
§ IX.
3. — DEJEANBOUYER (Pierre), poissible fils de Pierre et de Guillemette Magnan (2e degré, § Ier.), né vers 1672 et inhumé le 2 novembre 1746 à Blanzay, avait épousé, le 9 février 1728, en ce dernier lieu, Anne Texereau, dont il eut : 1) Antoine, qui suit. 2) Jean, baptisé le 5 mai 1736 à Blanzay. 3) Anne, baptisée le 29 janvier 1741 à Blanzay et inhumée le 5 décembre 1751 au même lieu.
4. — DEJEANBOUYER (Antoine), baptisé le 5 février 1733 à Blanzay et inhumé le 2 novembre 1783 au même lieu, avait épousé, par contrat du 8 février 1753 à Civray et par cérémonie du 5 mars suivant au même lieu, Marie Denieuil, fille d'Isaac et de Marie Bernardeau, dont il eut : 1) Jacques, qui suit.
Puis, veuf, il se remaria, le 24 février 1772, à Genouillé, à Jeanne Couillaud, fille de Pierre et de Marie Bonnet, qui lui donna : 2) Marie, baptisée le 30 novembre 1773 à Blanzay, épousa, le 7 frimaire de l'an VI (27 novembre 1797), au même lieu, Jean Denieuil, fils de Pierre et de Marie Gayet. 3) Françoise, baptisée le 3 janvier 1776 à Blanzay. 4) Pierre, baptisé le 21 avril 1777 à Blanzay et inhumé le 18 février 1781 audit lieu. 5) Jeanne, baptisée le 10 février 1780 à Blanzay et inhumée le 28 janvier 1781 au même lieu. 6) autre Jeanne, née vers 1783 et inhumée le 27 avril 1789 à Blanzay.
5. — DEJEANBOUYER (Jacques), baptisé le 26 janvier 1757, mourut le 26 septembre 1820 audit lieu. Il avait épousé le 16 brumaire de l'an VI, à Blanzay, Jeanne Dejeanbouyer, fille de Jean et de Jeanne Bouchet (v. 4e degré, § Ier.), dont il eut : 1) Louis, né le 21 août 1798 à Blanzay. 2) Antoine, né le 26 août 1799 à Blanzay. 3) Jean André, né le 2 décembre 1802 à Blanzay. 4) François, qui suit.
Veuf, il épousa, le 4 février 1807, à Villaret, Jeanne Bourdin, fille de François, journalier, et de Charlotte Gagnaire, dont il eut : 5) Jacques, du second lit, né le 29 avril 1809 à Blanzay, qui mourut le 16 juillet 1875 à Chaunay, où il avait épousé, le 11 octobre 1843, Marie-Magdeleine Mironneau, fille de Pierre, propriétaire et cultivateur, et de Madeleine Rousseau. De leur union, naquirent : a) Pierre Gaston, né le 5 février 1845 à Blanzay et décédé le lendemain au même lieu. b) Marie, née le 11 février 1846 à Blanzay et décédée le lendemain audit lieu. c) Baptiste, né le 12 janvier 1847 à Blanzay. d) Pierre, baptisé le 2 octobre 1848 à Blanzay. e) Jeanne, née le 27 juillet 1851 à Blanzay. f) Marie, née vers 1852 et décédée le 6 mars 1876 à Chaunay.
6. — DEJEANBOUYER (François), né le 1er février 1806 à Blanzay et mort le 15 mai 1843 au même lieu, avait épousé, le 28 novembre 1838, à Chaunay, Catherine Dejeanbouyer, fille de Jean et de Marie Brault (v. 4e degré, § Ier.). De leur union, naquirent : 1) François, né le 24 octobre 1839 à Blanzay et décédé le 7 novembre suivant audit lieu. 2) Magdeleine, née le 12 novembre 1840 à Blanzay et décédée le 15 dudit mois au même lieu. 3) Pierre, né le 17 mai 1843 à Blanzay et décédé le 26 du même mois audit lieu.

dimanche 28 janvier 2018

TAGAULT

§ Ier.
1. — TAGAULT (Antoine), fut l'époux de Françoise de la Porte, fille de Mathurin, marchand au port de Mougon à Parçay-sur-Vienne, et de Françoise Treuillet, dont il eut : 1) Jean, qui suit. 2) Nicolas, curé de Bellefonds, qui testait sur les registres de sa paroisse, en date du 28 décembre 1693, auprès de François Debors, prêtre curé de la Chapelle-Moulière et de François Duplex, curé de Bonneuil-Matours, de Louis Brissonnet, diacre du diocèse et de Victor Tagault, son neveu. Il fut inhumé le 10 janvier suivant.
2. — TAGAULT (Jean), épousa, le 11 juin 1646, à l'Île-Bouchard, Léonarde Marchand, dont il eut : 1) Victor, maître horlogeur, baptisé le 14 avril 1647 à l'Île-Bouchard, qui épousa, le 7 août 1685, à Saint-Porchaire de Poitiers, Radégonde Rocher, fille des feux Pierre et Françoise Deschamps. Il fut inhumé le 12 décembre 1726 dans le cimetière de Saint-Pochaire de Poitiers, ayant eu : a) Marie, née vers 1688, qui fut inhumée le 15 mai 1710 à Saint-Porchaire de Poitiers. 2) Claude, baptisé le 6 juillet 1648 à l'Île-Bouchard. 3) Noël, qui suit.
3. — TAGAULT (Noël), baptisé le 28 février 1650 à l'Île-Bouchard, épousa, le 6 août 1674, à Ligugé, Jacquette Dutemple, fille de Jean et de Vincente Gautron, et fut inhumé le 2 avril 1702 à Iteuil, ayant eu : 1) Françoise, baptisée le 26 mai 1675 à Ligugé. 2) Brice, baptisé le 9 janvier 1678 à Ligugé, qui épousa, le 27 novembre 1703, à Fontaine-le-Comte, Marie Viault, fille de François et de Hyacinthe Chemioux. De leur union, ils eurent : a) Marie-Françoise, baptisée le 3 décembre 1706 à Fontaine-le-Comte et inhumée le 17 décembre 1779 à Marçay, qui avait épousé, le 1er février 1723, à Iteuil, Jean-Baptiste Rouault, laboureur, fils de Jacques et de Jacquette Nérisson, puis, veuve, le 4 juillet 1758, à Mézeaux (Ligugé), Jean Sichère. 3) Charles, qui suit. 4) Marie, baptisée le 11 juin 1684 à Iteuil. 5) Jeanne, baptisée le 25 décembre 1687 à Iteuil. 6) Jean, rapporté en § II.
4. — TAGAULT (Charles), baptisé le 18 novembre 1681 à Ligugé, qui épousa, le 14 septembre 1706, à Iteuil, Françoise Bellot, dont il eut : 1) Étienne Charles, baptisé le 15 juin 1707 à Iteuil. 2) Françoise, baptisée le 29 octobre 1708 à Iteuil. 3) Marie-Jeanne, baptisée le 28 mars 1711 à Iteuil. 4) Jean, baptisé le 6 novembre 1712 à Iteuil. 5) Michel, baptisé le 10 novembre 1713 à Iteuil. 6) Marie-Charlotte, baptisée le 14 janvier 1715 à Iteuil. 7) Philippe Henri, qui suit. 8) Étienne, baptisé le 29 février 1720 à Iteuil.
5. — TAGAULT (Philippe Henri), maréchal, baptisé le 24 septembre 1717 à Iteuil, qui épousa, le 20 octobre 1741, à Marçay, Marie Lambert, fille de feu Pierre et de Marie Roche. Veuf, il se remaria, le 16 juin 1744, audit lieu, à Marie Girault, fille de Jacques, meunier, et d'Hilaire Dutemple. De ses unions, il eut : 1) Joseph, qui suit.
6. — TAGAULT (Joseph), maréchal, qui épousa, le 23 novembre 1779, à Marçay, Marie Boutin, fille d'André, journalier, et d'Élisabeth Mingault. Il mourut le 5 frimaire de l'an III à Marçay, ayant eu : 1) Joseph Étienne, qui suit.
7. — TAGAULT (Joseph Étienne), domestique, né vers 1787 et décédé le 28 mars 1835 à Ligugé, épousa, le 3 juin 1817, à Mezeaux, Marie Nérisson, servante, fille de Vincent et de Jeanne Faugère, bordiers, dont il eut : 1) Marie, qui suit.
8. — TAGAULT (Marie), domestique et journalière, né le 29 juillet 1820 à Mézeaux, épousa, le 18 janvier 1850, à Saint-Benoît, Étienne Barraud, journalier, fils des feux François et Mari Maréchaux, veuf en deuxièmes noces d'Anne Victoire Taffet. Elle eut hors union : 1) François Joseph, qui suit.
9. — TAGAULT (François Joseph), terrassier, cultivateur, né le 30 septembre 1848 à la Cadoulière de Saint-Benoît, épousa, le 10 janvier 1873, à Smarves, Françoise Raymond, fileuse, fille d'Auguste, journalier, et de Louise Desmontagnes, dont il eut : 1) Auguste, employé aux tramways de la Vienne, né le 26 février 1877 à Saint-Benoît, qui y épousa, le 3 novembre 1906, Eugénie Germaine Saurais, lingère, fille d'Eugène Gaston, cultivateur, et de Louise Prudence Chaumeront. 2) Jules, cultivateur, né le 2 novembre 1880 à Saint-Benoît, qui épousa, le 6 octobre 1906, à Poitiers, Marguerite Anne Renaudon, fille d'Alexandre, cultivateur à Poitiers, et de feue Adélaïde Jourde.
§ II.
4. — TAGAULT (Jean), fils de Noël et de Jacquette Dutemple (3e degré, § Ier.), maréchal, garde-étalons, baptisée le 25 juin 1691 à Iteuil, épousa, le 16 novembre 1706, à Iteuil, Marie Daigne. Il fut inhumé le 3 novembre 1776 audit lieu, ayant eu : 1) Charles, qui suit. 2) Jean, baptisé le 2 août 1714 à Iteuil, comme les suivants. 3) Françoise Jacquette, baptisée le 18 mars 1717. 4) Louis, baptisé le 8 mars 1719. 5) Françoise, baptisée le 16 mars 1721. 6) Marie-Françoise, baptisée le 1er octobre 1722. 7) Marie, baptisée le 27 novembre 1723. 8) Louise, baptisée le 2 septembre 1725. 9) Marie-Radégonde, baptisée le 20 août 1729. 10) Jacques Philippe, baptisé le 1er mai 1732. 11) Marie-Magdeleine, baptisée le 2 mai 1733. 12) René Rémy, baptisé le 1er octobre 1735. 13) Noël Philippe, baptisé le 25 décembre 1737.
5. — TAGAULT (Charles), baptisé le 7 février 1712 à Iteuil et inhumé le 16 octobre 1766 audit lieu, qui y avait épousé, le 23 novembre 1739, Françoise Robert, dont il eut : 1) Jean, qui suit. 2) Radégonde, baptisée le 22 octobre 1745 à Iteuil. 3) Louise, baptisée le 2 décembre 1749 à Iteuil.
6. — TAGAULT (Jean), baptisé le 15 juin 1741 à Iteuil et décédé le 2 décembre 1811 à Iteuil, y avait épousé, le 27 septembre 1773, Radégonde Aigret, dont il eut : 1) Jean, qui suit. 2) Catherine, baptisée le 15 août 1776 à Iteuil et décédée le 22 octobre 1842 audit lieu, qui y avait épousé, Étienne Nérisson, fils de Jean et de Françoise Bellot. 3) Jacques, propriétaire, né le 20 septembre 1780 à Iteuil, qui y épousa, le 15 janvier 1810, Radégonde Texereau, fille de feu René, charpentier, et de Françoise Blot, puis, le 28 juillet 1841, Marie Groussault, veuve de Jacques Rivault, fils des feux Pierre et Marie-Anne Guitton.
7. — TAGAULT (Jean), laboureur, né vers 1774 et décédé le 30 avril 1840 à Nâlin de Vivonne, y épousa, le 19 janvier 1819, Renée Berry, veuve de Michel Soreau, fille des feux Nicolas et Marie Moreau, dont il eut : 1) Jean, domestique, né le 3 juillet 1827 à Iteuil, qui épousa, le 30 septembre 1862, à Biard, Louise Pauline Mousserion, domestique, fille de François, employé au chemin de fer à Buxerolles, et de feue Marie Villain. 2) Pierre, domestique à Marçay, né le 31 août 1830 à Iteuil, qui épousa, le 25 novembre 1851, à Vivonne, Marie Chartier, fille de Jean, journalier, et de Marie Thebault. 3) Jean-Clément, cantonnier à Iteuil, né le 1er juin 1838 à Vivonne, qui épousa, le 22 novembre 1864, à Marigny-Chémereau, Marie Robin, puis, le 14 février 1876, à Vivonne, Hortense Riquet, couturière, fille de François, cultivateur, et de Marie Descouts.